» Brève par Brève

Montpellier se réveille

le 14.03.2006 à 00:00 · par Gaëtan S.

Montpellier, le sud, le soleil, les grèves estudiantines, le pastis et les grillades sur la plage, son concept de développement urbain hideux, ne brille pas ces dernières années par sa culture musicale riche et variée. La faute à une politique malheureusement répandue de limitation sonore dans les petits bars, ce qui les pousse à fermer leurs caves et à la frilosité des grandes salles en matière de programmation. Heureusement, quelques irréductibles subsistent et permettent aux amateurs d’expériences musicales fortes de ne pas se jeter dans les eaux putrides de Palavas-les-Flots avec un boulet aux pieds.

On retrouve ainsi trois activistes, officiant en temps normaux au sein de Marvin et Shub, deux trios explosifs de rock, qui se débrouillent à la bonne manière du "do it yourself" sans concessions pour faire venir des groupes tels que Zu, Neptune et Damo Suzuki dans les seuls endroits où l’aventure est encore permise. L’alléchant programme des prochaines semaines est le suivant :

  • Lundi 13 mars : Olibanum (Toulouse) + ZU (Italie) au Peanuts (21h, 5 euros)
  • Dimanche 2 avril : synthé noise party: Magic People (USA) + One Foot Dancer (Montpellier), au Peanuts, 19h, 5 euros
  • Jeudi 4 mai : L'Ocellemare (projet solo du guitariste de Cheval de Frise) + Le Ton Mité + Chad Popple (projet solo du batteur de Gorge Trio), au Full Gnawa, café littéraire, rue des écoles laïques, 21h, 5 euros
  • Mardi 16 mai : Ned + guest au Baloard, bd Louis Blanc, 21h, 5 euros

Pour tout renseignement supplémentaire ou échange de bons procédés, on passera sans se priver par marvinsound@free.fr

Dans un rayon plus jazz, le clarinettiste Aurélien Besnard (membre, entre autres de l'Ensemble Nocturne de Sylvain Chauveau) et son organisation Rude Awakening Présente ne chôme pas non plus. Ses activités allant de l’organisation de concert à la gestion de son label en passant par d’innombrables projets musicaux ayant pour point commun l’improvisation, se sont enrichies de l’ouverture d’un blog et d’un forum sur son site internet.

Enfin, la résurrection du site internet d’Absinthe (provisoire) qui cherche toujours des amis, un label, des dates et quelques bières. Pour cela, il s’est fait tout beau, tout sobre et on peut même y écouter des extraits de leur deuxième album tant attendu, Alejandra.

Un live de Belle and Sebastian et The New Pornographers à télécharger Deux triplés Retour haut de page

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.