Choc

Paris, Café Oz Châtelet - 30.04.2006

» Compte Rendu

le 13.05.2006 à 06:00 · par Arnaud G.

Enclave australienne au coeur de la rue Saint Denis, le Café Oz accueillait le 30 avril Choc pour ce qu'on pourrait appeler son premier concert dans l'hémisphère sud: un crocodile au plafond, d'incessants papotages éthyliques pour récréer l'ambiance des bars anglo-saxons, Choc, seule vraie raison pour laquelle on s'était perdu au milieu des crêpes-kebabs et des sex shops de la rue Saint Denis donna un concert qu'on qualifiera de prometteur.

Une présentation de Choc s'impose :

1. Choc est tout à la fois: un trio emmené par Camille Clerc aidé de Little Emilie et de Tahiti Boy, ou juste Camille Clerc toute seule.

2. Choc, du moins sa chanteuse, a été élevé aux sons des Palace Brothers, Blonde Redhead et Mazzy Star, ce qui ne peut que nous ravir.

3. Choc a déjà sorti un album Music at Dawn, autoproduit. Qui n'a rien à voir avec l'album Dawn's Music de Dawn Landes, même si bien des points communs existent entre les deux jeunes femmes.

4. Choc a fait partie de la sélection CQFD 2006 des Inrockuptibles, et n'a pas gagné.

5. Choc vient d'enregistrer un album, et part à la recherche d'un label susceptible de l'héberger.

Cette fois-ci en trio, dans des conditions peu enviables (bruits de fond, sonorisation minimaliste), Camille avec ou sans guitare mena Choc pendant une heure avec humour, charme, et talent. De leur prestation, on retiendra évidemment Good Day présente sur la compilation CQFD 2006, les très bons Big Deal et Bloody Hair, quelques reprises (La Madrague ("Sur la plage abandonnée...") plutôt anecdotique de Jean-Max Rivière, et une reprise down-tempo de Billy Jean).

Parfois trop plate, la musique de Choc prend réellement de l'ampleur quand Camille Clerc utilise sa guitare, parfois même pour servir de basse, ou quand elle s'auto-sample et rompt la monotonie des mélodies uniquement imposées par les claviers. Peut-être qu'un batteur serait le bienvenu ? Peut-être pas. La formule guitare + deux claviers est plutôt originale, et l'apport d'un batteur supplémentaire pourrait rompre la cohésion de l'ensemble.

Dans cette perspective, Do Anything, joué en dernier, très rythmé et en cela très différent des autres morceaux, fut à coup sûr le titre le plus évident du talent en devenir de Choc. Dont on attend prochainement des nouvelles sur disque.

Retour haut de page

Photo Concert Choc, Paris, Café Oz Châtelet, le 30.04.2006

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.