Room 204

Le panda rock

» Interview

le 06.06.2005 à 06:00 · par Anthony D.

Room 204, c'est ce jeune duo nantais qui en est déjà à son deuxième album. C'est quelques minutes avant de fouler la scène de l’Olympic que le groupe nous livre ses états d’âme, à mi-chemin entre décontraction et nonchalance.

Est-ce que vous pouvez vous présenter ?

PA : Moi c'est Pierre-Antoine et lui, c'est Aymeric. A nous deux, on forme Room 204.

Pouvez-vous retracer votre discographie ?

PA : Notre premier album enregistré en 2002 ne portait pas de nom, il est sorti en 2003 sur Effervescence. Par la suite, en octobre 2003, nous avons réalisé un split single avec Chevreuil. Et dernièrement, nous avons enregistré notre deuxième LP, Trans Panda, fin 2004 qui est également sorti sur Effervescence. Nous avons pour projet un split 10'' avec un groupe italien, GI Joe, c'est un duo basse batterie qui déchire grave ! Il sortira sur Interstellar Records, un label autrichien. C'est un peu compliqué, n'est-ce pas ?

Ce soir vous jouez à l'Olympic. Pour un groupe nantais, ça fait quoi de jouer ici, en voyant tous les groupes qui vous ont précédés sur scène ?

A : Cette salle est trop grande ! Moi, je préfère les endroits plus petits, ceux où le groupe est au même niveau que le public.

PA : Par contre, ça change énormément au niveau du son et c'est agréable d'être sonorisé.

Est-ce que vous revendiquez votre appartenance à une scène nantaise ?

PA : Je ne sais pas s’il y a une "scène nantaise", mais il y a ici beaucoup de personnes qui font de la musique et que l’on côtoie forcément. Mais on peut quand même citer les Littles Rabbits, Dolly et bien d’autres. Mais musicalement, on se sent proche des groupe de notre label : Effervescence.

Je sais que vous participez à différents projets parallèles. Quels sont-ils ?

A : Je participe à Belly Comy, c’est un backing band qui accompagne des projections de vidéos. C’est une musique très molle, neurasthénique.

PA : Je fais partie d'Argument, un quatuor à tendance hardcore.

Comment définiriez-vous votre musique ?

Tous les deux : C’est du panda rock !!

… C’est parce que vous êtes une espèce en voie de disparition ?

Non, plus sérieusement, c’est du rock instrumental, et c’est vrai que beaucoup de groupes qui s’étaient lancés dans cette voie ont maintenant splité. Mais nous, ont fait notre truc sans se soucier des modes ou des tendances.

Est-ce que vous vous considérez comme un groupe de fans ? Est-ce que vous voulez à tout prix sonner comme les groupes que vous aimez, ou bien au contraire souhaitez-vous vous démarquer, miser sur l’originalité ?

A : on a une approche plutôt instinctive des choses. On ne cherche pas une ressemblance avec tel ou tel groupe. Je ne pense pas que l’on ressemble à un groupe en particulier. On tire nos influences de pleins de dérivés du rock : du punk, du math-rock, du post rock etc…

Justement quelles sont vos influences musicales, les groupes que vous préférez ?

A : Britney Spears, d’ailleurs j’ai acheté son dernier album à cinq euros chez Tonton Cash.

PA : Fugazi.

J’en conclus que Room 204 est né de la rencontre de ces deux artistes ?

A : Mais aussi beaucoup Fugazi !

PA : Et moi, Britney Spears.

Ce soir, vous allez jouer avec un bassiste, alors qu’habituellement vous n’êtes que deux. Est-ce une collaboration que vous souhaitez poursuivre sur le long terme ?

Jay (le bassiste) : Ca dépend du cachet ! c’est uniquement une histoire d’argent.

A : Je veux bien croire qu’il y ait des manques d’instruments dans ma musique. C’est une musique assez simple, dépouillée. Mais malgré tout, je pense que la formule à deux marche assez bien. Avec Jérôme à la basse, c’est très sympa pour les tournées mais pour ce qui est des compositions, on préfère rester sur une formule à deux.

PA : Pour le moment, ça fonctionne bien comme ça. Si l'on voit que notre musique n’avance plus, pourquoi pas. Mais sûrement pas pour ajouter des samples, des cuivres ou des conneries du style !

Sur scène tu es entièrement tourné vers PA. Parle nous de la relation guitare-batterie que tu entretiens dans le groupe. On sent que tu accordes beaucoup d’importance aux rythmiques dans tes morceaux.

A : C’est vrai que notre musique est très rythmique, mais les idées de morceaux ne partent pas de la batterie. Si je le regarde autant, c’est pour être synchro sur les breaks, les cassures. Je suis super à l'affût du coup de caisse claire pour ne pas être à côté ! Et puis cela permet de partager, de se marrer ensemble.

Comment s’est passé l’enregistrement du dernier album ?

PA : En très peu de temps ! Le deuxième morceau où Jay joue, a été composé quelques semaines seulement avant l’enregistrement de l’album.

A : De toute façon, on n'envisage pas la musique de façon professionnelle. On la garde comme un loisir, pour s’amuser. Si un jour on n'a pas envie de jouer, on ne joue pas.

Votre rêve pour le groupe ? Le pied ultime !

A : Jouer avec Lemmy de Mötorhead !

PA : Jouer avec Lemmy de Mötorhead, à Wembley !

A : Non, plus sérieusement, continuer à faire ce que l’on fait, aller dans pleins de pays, et peut-être faire bientôt une tournée au Japon.

Retour haut de page

Aymeric Chaslerie, guitariste de Room 204

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.