Animal Collective

Hollinndagain

( Paw tracks ) - 2006

Ré-édition du live sorti en 2002 et uniquement disponible en LP et 300 exemplaires.

» Chronique

le 23.03.2007 à 06:00 · par Gaëtan S.

Ceux qui ont déjà vu Animal Collective sur scène connaissent leur formidable folie et l'omniprésente tension dégagée par leurs prestations. Les morceaux s'enchaînent sans interruptions, se fondent pour ne former qu'un et surtout s'intensifient pour finir en une masse où tout se mélange et d'où surnagent cris et sons samplés. En a t-il toujours été ainsi ? Autrement dit, est-ce une caractéristique innée du combo new-yorkais ou le fruit de l'expérience ? La réédition d'Hollindagain (qui, rappellons-le, avait été au départ édité à 300 exemplaires en vinyl peints à la main) nous permet de trancher définitivement sur la question. Animal Collective est un formidable groupe live et cela depuis le début de leur carrière. Avant de se pencher sur la musique, revenons sur la réédition du disque. Pour ceux qui ne l'auraient pas encore remarqué, l'émergence d'Internet modifie considérablement l'approche du disque. Pas seulement en terme de téléchargement ou de découverte de nouveaux groupes mais aussi pour les collectionneurs. Ainsi une des raisons de la sortie d'Hollindagain pour un large public est que le groupe trouve indécent les prix de revente de l'original sur E-Bay. Ce ne sont pas les seuls puisque c'est aussi une des raisons avancées par Pinback à l'occasion de la sortie de Nautical Antiques contenant des faces B et versions live du groupe.

Concernant la musique donc, on est ici très loin de retrouver des morceaux tubesques et planants de Feels. D'un minimalisme poussé au maximum, les trois premiers morceaux, provenant d'une même session à la radio WFMU, ne se composent que de voix, de percussions et de sons divers. Seulement, chaque matériau est exploité au maximum. Les voix murmurées et faiblardes se transforment en cri tribal, les percussions sont progressivement malmenées et le tout passé au moulinet, torturées et dénaturées par les effets. Complètement fascinantes, ces 25 premières minutes, que l'on croirait extraites d'un seul et unique morceau, résument à elles seules l'esprit déjanté, unique et jubilatoire d'Animal Collective. Malheureusement, le reste du disque ne provoque pas le même effet. Non pas que les compositions soient de moindre qualité : au contraire, Pumpkin Gets a Snakebite est un véritable bijou rappelant les premiers enregistrements studio du groupe, mais le fait qu'elles proviennent de concerts différents coupe l'élan et la dynamique qui a fait la réussite du début de disque. Ce sont donc de bons morceaux, de durée plus conventionnelle, mais qui reflètent moins la magie des prestations live d'Animal Collective, quand tout se mélange, se confond et finit dans une jouissance incroyable.

Retour haut de page

Pochette Disque Hollinndagain [ré-édition]

» Tracklisting

  1. I See You Pan
  2. Pride and Fight
  3. Forest Gospel
  4. There's an Arrow
  5. Lablacely Dress
  6. Tell It to the Mountain
  7. Pumpkin Gets a Snakebite

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.