Melmac

Melmac

( Ronda ) - 2006

» Chronique

le 11.01.2007 à 06:00 · par Arnaud G.

Melmac reprend les choses là où Luc et Nicolas Reverter les avaient laissées en 2003 avec Les Secours Arrivent Et Prennent Le Relais, leur précédent album. Difficilement qualifiable d'électro, ou de post quelque chose, on a tout autant de mal à comprendre comment une seule comparaison avec Mogwai peut encore tenir la route tant un fossé existe désormais entre ces deux groupes. Là où Mogwai superpose les couches et les pédales de guitare, joue parfois la surenchère quitte à flirter périodiquement avec le mauvais goût, Melmac préfère construire et déconstruire ces morceaux avec discernement, sensibilité. Et classe.

Sombres comme la pochette, les pistes sans nom de cet album sans nom explore une musique elle aussi sans nom, dont le minimalisme rampant finit toujours par se transformer en une masse sonore impitoyable et inquiétante que ne renierait pas le Growing de The Sky's Run Into The Sea. La première piste ne laisse aucun doute planer sur les ambitions de Melmac : ce disque sera noir, et plus il le sera, mieux ce sera. Et c'est réussi.

On reste hypnotisé par une guitare acoustique délicate qu'une réverbération semble placer à l'infini (01), décontenancé par les sons terrifiants de la piste 6, subjugué par la beauté des entrelacs des guitares cristallines de la plage 7. La production est parfaite, la vibration des cordes résonne jusque dans notre échine, et on a rarement autant tremblé de cette façon sur un morceau depuis Accelerating on a Smoother Road de Labradford.

Un album brillant de bout en bout, y compris sur la dernière piste, long morceau de 34 minutes aux drones infinis, qui permet à Melmac de poursuivre de la plus belle des façons la construction de son univers entamée il y a plus de sept ans. Après Alejandra d'Absinthe Provisoire, la noirceur progresse, et elle est entre de bonnes mains.

Retour haut de page

Pochette Disque Melmac

» Tracklisting

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.