Artistes Divers

Tribute To Rowland S. Howard

( Stagger Records ) - 2006

» Chronique

le 12.12.2006 à 06:00 · par Eric F.

Si beaucoup ignorent que Nick Cave a vociféré comme un possédé chez Birthday Party avant d'embrasser la carrière de crooner-rockeur que l'on sait, encore plus de gens ignorent tout simplement l'existence de Rowland S. Howard, le pourtant génialissime guitariste du bruyant groupe australien. C'est sûrement cette injustice qui a poussé le label Stagger Records (facile de deviner leur orientation vu leur nom) à nous concoter ce double album hommage. Et toujours la même raison qui a motivé bon nombre de groupes garage, agrémentés de quelques noms plus clinquants (Nikki Sudden, Mick Harvey,The Drones).

L'entrée en matière est très intelligement effectuée par Mick Harvey des Bad Seeds (tiens tiens) avec un I Hate The Knife crépusculaire qui souligne bien que la fureur n'est pas l'unique qualité de Rowland S. Howard. Pas étonnant donc que les guitares acoustiques et le piano disputent la part du lion aux grosses distortions sur ce tribute. Ca ne sera du coup pas forcément dans le garage que les groupes présents en découdront, l'ensemble étant pourtant remarquablement cohérent, comme pour mieux servir l'opération réhabilitation de Rowland. Certains titres n'en échappent pas moins au hors-sujet (Stanley et son inutile Several Sins notamment). Aussi plaisant pour un non-initié que pour le fan hardcore, ce tribute offrira de grands moments de guitare, beaucoup trop nombreux pour les nommer même si une mention toute particulière pour les Français de l'étape Dimi Dero Inc, impeccables sur leur duo avec Wok et sans l'aide de personne, s'impose. La qualité est telle que même Rowland S. Howard se voit "mis en danger" par la comparaison entre sa version et celle du Iron Cobra Orchestra de The Story Goes (bien qu'allant dans des directions diamétralement opposées). Ajoutez à cela une perofrmance enthousiasmante de la country-girl australienne Loenne Carmen accompagnée par Warren Ellis et sa femme Delphine 13 le temps d'un aérien Song For Rowland et l'impressionante force de frappe de The Drones menés une fois de plus par un Garreth Liddiard survolté et habitant totalement Crowned et le tableau sera presque complet.

Car au delà d'être un excellent tribute, ce disque rentrera dans l'histoire pour une raison un peu plus triste puisqu'il contient le dernier morceau enregistré par Nikki Sudden (Shivers, renversant) juste avant sa mort. Quand deux monstres sacrés (et une ribambelle de sacrés groupes) se croisent, voilà le résultat...

Retour haut de page

Pochette Disque Tribute To Rowland S. Howard

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.