Diving With Andy

Diving With Andy

( Diese / Harmonia Mundi ) - 2006

» Chronique

le 15.05.2006 à 06:00 · par Eric F.

Autant être franc, la mention "participant à CQFD 2005" ne nous avait pas vraiment incités à nous intéresser au cas de Diving With Andy. Et on a eu tort : à la fin de cet album éponyme fort bien ficelé, on se demande bien comment celui-ci n'a été commercialisé que deux ans après sa genèse, tout comme on peut se demander comment Matador a osé commercialiser The Greatest de Cat Power.

Juliette Paquereau, la chanteuse de Diving With Andy a d'ailleurs une voix aux inflexions touchantes, assez proche de Chan Marshall (et donc accessoirement de notre nouvelle petite chouchoute, Dawn Landes) : on l'accueille donc volontiers au sein du groupe de nos nouvelles amies.

Ses deux compères, Rémy Galichet (clavier, guitare) et Julien Perraudeau (guitare, basse, batterie et clavier) sont les deux instigateurs du projet, à une époque où ils composent ensemble en studio, en avril 2003. Il ne manquait alors plus que Juliette pour venir poser son charmant brin de voix et Diving With Andy était né.

S'en suivit donc cette période de "vide" entre la réalisation du disque et sa sortie, que le groupe mit à profit pour composer quelques nouveaux morceaux. Si c'est une surprise de trouver Diving With Andy sur une structure distribuée par Harmonia Mundi, ne vous laissez pas berner par l'ouverture de cordes du disque : le trio français joue bel et bien une pop assez ensoleillée.

Il y a même fort à parier que Diving With Andy connaisse un beau succès hors de nos frontières, tant ils semblent capables de rivaliser avec des groupes ou artistes comme Nouvelle Vague ou Camille qui cartonnent, en particulier en Angleterre. On a affaire à un certain classicisme très "frenchy" tout au long de l'album. Si certains peuvent fuir comme la peste des groupes décrits comme tels, le trio évite les écueils en apportant quelques petites touches plus larges (comme une guitare-western sur October in May, une instrumentation très espacée sur Dear).

On pourra tout de même regretter l'utilisation quasi automatique (et donc parfois intempestive) des cordes qui donnent un petit côté ronflant à l'ensemble. Mais globalement, Diving With Andy s'en sort convenablement et pourrait prétendre à beaucoup mieux dans le futur.

Retour haut de page

Pochette Disque Diving With Andy

» Tracklisting

  1. Andrew
  2. Manderley
  3. October In May
  4. Where Does It Lead
  5. Balancing My Head
  6. Wasted Time
  7. The Waltz
  8. Feeling Insecure
  9. Unsure
  10. Dear
  11. Wishing I Could Taste

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.