Califone

Heron king blues

( Thrill Jockey ) - 2004

» Chronique

le 27.01.2004 à 18:00 · par Antoine D.

Avec Heron King blues, Califone poursuit son chemin dans un décor mêlant blues, rock et folk, perpétuant les traditions héritées de décennies musicales ancrées dans le sud des Etats-Unis. Sans pour autant rester dans un cadre trop fermé, la formation a su adjoindre un zeste de modernité grâce à l'emploi discret de quelques boucles, nappes et effets, réunis au sein d'une production très appliquée, mettant en relief de nombreux détails sur une base pouvant paraître quelque peu dépouillée à première vue.

Après une ouverture privilégiant la douceur de la voix (Wingbone), c'est sur une rythmique sourde et délicate, que les guitares viennent se greffer par vagues parfois bruitistes, torturées ou chaotiques, pour densifier les six minutes de Trick bird. Le plus souvent, Califone développe ses arguments sur des plages étendues, à l'évolution très progressive, comme sur Sawtooth sung a cheater's song, où les percussions prennent peu à peu le dessus sur une longue phase instrumentale, qui matérialise aussi le goût de la formation pour des teintes orientées "world music" (samples de chants, rythmique...). Cette influence se fait ponctuellement ressentir sur 2 sisters drunk on each other par l'utilisation du shanai en arrière-plan, pour un morceau finalement assez hybride puisque la basse y révèle des rondeurs plus funky. Alors que Califone semble élargir sporadiquement son terrain de jeu, le titre Heron King blues vient par ailleurs confirmer le sentiment que le groupe se laisse aller avec plus d'insistance aux expérimentations, puisque c'est sur près de quinze minutes que se déroule ce long tableau blues propice à l'improvisation. On se rappellera néanmoins que dans ce domaine précisément, la formation avait convaincu plus brillamment avec des titres comme Your golden ass ou encore When Leon Spinx moved into town sur le précedent album (Quicksand/Cradlesnakes, 2003).

La qualité est certes toujours au rendez-vous, mais au regard d'un assez faible renouvellement dans la discographie de Califone, on verra plus en Heron King blues un "album pour les fans", plutôt qu'une réelle révolution : on regrettera simplement que l'exploitation d'autres styles musicaux ne soit encore que trop timide. A ce titre, pour ceux qui désireraient s'initier à Califone, on préconisera plutôt un retour en arrière, vers des albums tels que Roomsound (2001) ou Quicksand/Cradlesnakes (2003), en attendant que la transition vers d'autres domaines soit pleinement assumée... au prochain album, peut-être?

Retour haut de page

Heron king blues

» Tracklisting

  1. Wingbone
  2. Trick Bird
  3. Sawtooth Sung a Cheater's Song
  4. Apple
  5. Lion & Bee
  6. 2 Sisters Drunk on Each Other
  7. Heron King Blues
  8. Outro

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.