Loose Fur

Born Again in the USA

( Drag City / Discograph ) - 2006

» Chronique

le 23.03.2006 à 06:00 · par Jean-Yves B.

Loose Fur, vraiment? Non, non, on n'a pas spécialement à redire sur le choix de nom de groupe de Jeff Tweedy, Jim O'Rourke et Glenn Kotche, mais le fait est qu'il est sur ce deuxième album de plus en plus ardu de faire la différence entre la musique du trio qui nous occupe ici et celle de Wilco, le (très bon) groupe dans lequel les trois protagonistes jouent également. C'est logique, finalement, puisque O'Rourke et Kotche ont tous deux pris une place de plus en plus importante dans Wilco au cours des dernières années (sur les deux derniers albums, en particulier le plus récent, A Ghost Is Born). On peut évidemment rétorquer à juste titre que la présence de Jim O'Rourke est bien plus apparente dans ce projet-ci, puisqu'il officie notamment au chant sur trois des chansons.

Born Again in the USA est pourtant de toute évidence (encore) moins aventureux que son prédécesseur, démarche mise en évidence par le format pop des chansons (toutes sauf une durent entre trois et cinq minutes) et le caractère plus direct, voire agressif et ironique (ce titre...) du disque. Ce qui n'est pas forcément un mal, d'ailleurs, puisque Tweedy, toujours très prolifique, reste un remarquable songwriter et excelle discrètement sur le très country The Ruling Class ou le mélancolique Wanted de clôture. On peut rester plus hermétique à ses titres les plus rock, qu'ils soient plutôt simples (Hey Chicken) ou au contraire assez complexes (Apostolic, qui marie des riffs basiques aux arpèges rapides d'O'Rourke). Ce dernier déçoit lui aussi un petit peu dans cette même veine sur deux chansons, mais l'introspective Answers to Your Questions est assez réussie.

Il est dommage que ne se produise pas plus souvent une alchimie comme celle de Wreckroom, qui alterne avec aisance mélancolie boisée et attaques de guitares incisives, pour se prolonger sur un magnifique coda acoustique très minimaliste. C'est le seul titre du lot qui dure nettement plus de cinq minutes, mais aussi de loin le plus réussi, ce qui fait regretter que Loose Fur ne prenne pas plus ses aises sur ce disque. Finalement, on dressera un constat qui rappellera les conclusions tirées à l'écoute du premier album éponyme : Born Again in the USA est plutôt bon, mais manque d'une étincelle qui lui permette de véritablement décoller.

Retour haut de page

Pochette Disque Born Again in the USA

» Tracklisting

  1. Hey Chicken
  2. The Ruling Class
  3. Answers To Your Questions
  4. Apostolic
  5. Stupid As The Sun
  6. Pretty Sparks
  7. An Ecumenical Matter
  8. Thou Shalt Wilt
  9. Wreckroom
  10. Wanted

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.