Riviera

At the End of the American Century

( Glorious Noise ) - 2005

» Chronique

le 24.02.2006 à 06:00 · par Eric F.

Riviera annonce directement ses intentions avec le titre de cet album : faire "revivre" les grands noms du rock américain du siècle dernier. Et comme un siècle, ça englobe plusieurs générations, les figures de proue du groupe chicagoan vont de Neil Young à Wilco (période pré-Jim O'Rourke). Riviera sait pertinemment que dans Creedence Clearwater Revival, il y a le terme Revival. Il se peut sans doute que beaucoup considéreront (comme à leur époque pour CCR) Riviera comme des bouseux. Des bouseux, certes, mais pas dénués de classe. Le groupe ira réconforter les déçus de "l'intellectualisation" de Wilco, la voix étant d'ailleurs assez proche de celle de Jeff Tweedy.

Riviera révère donc le passé, c'est indubitable, mais en étant des bon vieux "old time" boys, le groupe ne connaît donc pas la technique pas très ancienne du copier-coller. Résultat, le disque ne tourne pas en cours magistral. Les guitares s'envolent régulièrement, les claviers sont au diapason et sonnent diablement seventies. Alors, on a peut-être entendu tel changement d'accord, tel structure, tel refrain des milliers de fois auparavant, mais Riviera a sans conteste un petit quelque chose qui fait que ça marche. Grand sommet du disque, One Plus None arrive à peu près à la même conclusion que le One Plus One Minus One Equals One de The New Year ("One plus none equals shit"), mais c'est plutôt du côté du 18 des ex-Bedhead que l'on ira ranger ce petit chef d'oeuvre d'envolée progressivement rageuse, doté d'un refrain plutôt entêtant.

Quant à Neil Young, cité lui aussi comme influence majeure (mais qui n'a pas le Loner comme référence de nos jours ?), c'est l'ombre de son subtil On the Beach qui rode ici sur un paquet de titres. Il va sans dire qu'une telle référence aide un peu à ne pas se planter (n'est-ce pas Dave Matthews Band ?). Bref, Riviera se contente de faire une bonne soupe dans un vieux pot, comme quoi l'artisanat à encore de beaux jours devant lui.

Retour haut de page

Pochette Disque At The End Of The American Century

» Tracklisting

  1. Petrified Possesions
  2. Unsatisfied
  3. Somebody's Fool
  4. Your American Past
  5. Stranded
  6. Changing Channels
  7. One Plus None
  8. Ashes on the Moon
  9. In the Stands
  10. This Missionary Life
  11. Blue Eyes
  12. The Hardest Thing to Say

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.