Tarantula A.D.

Book of Sand

( Kemado / Discograph ) - 2006

» Chronique

le 21.02.2006 à 06:00 · par Eric F.

A l'image de leur costumes de légionnaires romains (ils cherchent une place dans le prochain Asterix ?), les trois Tarantula AD ne ressemblent pas à grand monde. Ou plutôt si, et c'est la que ça se complique. On retrouvera pêle-mêle dans ce disque des violons empruntant autant à la musique tzigane qu'au Dirty Three, des ambiances angoissantes menées par un piano digne du Black Heart Procession, des guitares parfois (presque) dignes d'un Slayer, pas un moment sans que tel élément ne nous fasse penser à tel groupe, pour au final aboutir sur un disque totalement novateur, ébouriffant et exténuant. Il va sans dire que The Book of Sand ne s'adresse pas aux cardiaques, tant il a une facilité déconcertante à nous emmener d'un punk rageur à un paisible field-recording en l'espace de quelques secondes !

Et la cohérence dans tout cela, me direz vous ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, elle est également au rendez-vous. Les titres des morceaux suggèrent une sorte de concept album sur un empire en trois temps : sa création, sa grandeur et sa décadence. Voilà qui correspond bien à la musique de ce trio atypique : spontanée, à la fois fascinante et repoussante...

Enregistré aux quatre coins des Etats-Unis dans des conditions parfois étranges (une salle de bains, un chalet la porte grande ouverte sur les sons de la nature environnante...), The Book of Sand a également été peaufiné en Europe (avec une apparition du métro parisien, par exemple) en compagnie de Devendra Banhart et des soeurs Cassidy de CocoRosie. Ne vous fiez pas à ce prestigieux parrainage, la musique de Tarantula AD est bien trop indécise et sombre pour être assimilée à toute la clique dont Banhart a été promu tête de gondole (même si la voix sur Sealake est assez proche d'un Daniel Johnston). A entendre les premiers accords autoritaires de The Century Trilogy Pt. III : The Fall résonner, on a hâte d'entendre ce que le barde new-age va bien pouvoir apporter. Hélas, trois fois hélas, le désormais sosie de Willy DeVille se contente de pousser ses bêlements caractéristiques, le morceau se tassant pour lui faire de la place. Dommage, car on aurait bien vu Banhart se lâcher complètement à naviguer dans de nouvelles eaux (plus troubles).

Peu importe après tout, car si The Book of Sand fascine tant, le crédit en revient surtout aux étranges ambiances et non pas aux "guest stars". La schizophrénie latente sert particulièrement bien la volonté de pousser l'auditeur dans ses derniers retranchements face à ce mur à première vue infranchissable, qui finit par révéler quelques brèches dans lesquelles les plus courageux auront raison de s'engouffrer.

Retour haut de page

Pochette Disque Book and Sand

» Tracklisting

  1. The Century Trilogy I: Conquest
  2. Who Took Berlin (Part I)
  3. Who Took Berlin (Part II)
  4. Sealake
  5. The Century Trilogy II: Empire
  6. Prelude To The Fall
  7. The Lost Waltz
  8. Riverpond
  9. Palo Borracho
  10. The Century Trilogy III: The Fall

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.