Buck 65

Talkin' honky blues

( Warner ) - 2003

» Chronique

le 04.02.2004 à 00:00 · par Eric F.

Buck 65 fait du hip hop. Et déteste probablement tous ces vidéoclips où des macs roulent en limousine et sabrent le champagne sur les fesses de ravissantes créatures que MTV dégueule à longueur de journée. Convaincu que sa musique mérite bien plus que cette image peu glorieuse et quelque peu réductrice, Buck 65 se plie en quatre pour réussir son entreprise de crédibilisation. Préférant citer ses idoles venues de la campagne plutôt que du ghetto, le rappeur se définit comme "une version hip hop de Brian Wilson". Ajoutez à cela le chat (de Tom Waits) au fond de la gorge et une guitare maniée avec style et Buck 65 se retrouve du coup plus dans la case Everlast que House Of Pain. Le côté glamour du revenant en moins. Et c'est tant mieux. Alliant un flow assez bluffant (l'inarrêtable Wicked & Weird) et des guitares parfois morriconiennes (Riverbed 1 ou comment jouer le Scooby Snacks des Fun Lovin' Criminals sous prozac), Buck 65 a plus d'un tour dans son sac. Lui qu'on imagine cherchant l'inspiration assis dans un Starbuck à regarder la serveuse qui rêve de devenir star de ciné plutôt qu'à arpenter la cité avec ses lascars. Buck 65 ne rappe pas sur le nombre de bitches qu'il s'est tapé dans le week-end, mais nous murmure que maintenant que sa copine a découvert qu'il la trompait, il va falloir s'accrocher. Et si les rappeurs se reprochent souvent mutuellement de ne pas avoir connu la "vraie souffrance", le cas de Buck 65 les fera sûrement hurler de rire. A travers son quotidien morose, on voit le Buck comme un type un peu paumé qui se livre sans retenue, que ça passe ou ça casse. Avec ce disque aussi long que nécessaire (dix huit titres tout de même), on constate que le hip hop respire bien mieux quand il se défait de ses fâcheuses habitudes égocentriques, ce que ne nieront pas cLOUDDEAD ou Why ?, groupes à l'idéologie similaire. Cette humilité parvient à ouvrir des fenêtres que le genre nous avait bien rarement laissé entrevoir.

Retour haut de page

Talkin' honky blues

» Tracklisting

  1. Leftfielder
  2. Wicked and Weird
  3. Riverbed 1
  4. Sore
  5. Protest
  6. Riverbed 2
  7. Exes
  8. Roses and Bluejays
  9. Riverbed 3
  10. 50 Gallon Drum
  11. Riverbed 4
  12. 463
  13. Riverbed 5
  14. Killed by a Horse
  15. Riverbed 6
  16. Tired Out
  17. Craftmanship
  18. Riverbed 7
  19. Datatrack

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.