Buck 65

Secret House against the World

( Warner ) - 2005

» Chronique

le 16.11.2005 à 06:00 · par Eric F.

Pourquoi aime-t-on autant Buck 65 ? Pour son habilité à marier le folk, la country, la pop et le hip-hop comme personne, bien sûr ! Seulement voilà, le canadien a sûrement pensé qu'il s'enfermerait ainsi dans une prison dorée. Après un disque de vieux morceaux revisités, voilà donc sa nouvelle livraison qui semble aller beaucoup plus loin que le précédent Talkin' Honky Blues.

Roughhouse Blues a beau utiliser les mêmes ficelles que le jouissif Wicked & Weird, il y a une incontestable évolution. Ceux qui prenaient un malin plaisir à voir le Buck comme un bouseux déraciné en banlieue en seront pour leur frais. Ici, la palette est considérablement élargie avec les guitares tendues et répétitives de l'étrange Le 65isme accompagné par la voix de sa compagne française en langue originale. Notre ami canadien s'essaie même à notre langue sur une version de Devil's Eyes diamétralement opposée à sa soeur (grand piano pour l'une; guitares, violons et vocoder pour l'autre). Le résultat est fort surprenant et loin d'être désagréable, on en croirait presque qu'Arno a avalé Tom Waits (ou l'inverse...) !

Tous les essais ne font pas forcément mouche (l'utilisation un peu pompeuse des cordes, par exemple) mais les intentions du canadien sont extrêmement louables. Après avoir créé un univers totalement personnel, voire unique (soit du Everlast en plus crédible), Buck65 remet tout en cause avec ce disque, pour d'une part se réinventer, mais aussi pour se mettre en danger, car le bonhomme semble adorer ce genre de situations (pour preuve ses concerts sans filet, accompagné d'un unique lecteur minidisc). Voilà une bien belle émancipation sans pour autant renier le terroir (Blood of a Young Wolf ou du 16 Horsepower les doigts de pieds en éventail, de nombreux clins d'oeil à Calexico...).

Comment être saoul sans boire ? Ecoutez donc les élucubrations érotiques du couple sur Drawing Curtains... Pas de doute, ce Blanc Bec est parti pour aller loin...

Retour haut de page

Pochette Disque Secret House against the World

» Tracklisting

  1. Rough House Blues
  2. Devil's Eyes
  3. Le 65isme
  4. The Suffering Machine
  5. Surrender to Strangeness
  6. Kennedy Killed The Hat
  7. The Floor
  8. Blood of a Young Wolf
  9. Drunk Without Drinking
  10. Blanc-Bec
  11. Corrugated Tin Façade
  12. Drawing Curtains
  13. Devil's Eyes (Piano Version)

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.