Chris Brokaw

Red cities

( 12XU ) - 2002

» Chronique

le 07.07.2003 à 12:00 · par Eric F.

Chris Brokaw a depuis bien longtemps démontré ses talents de musicien, en tant que batteur chez les séminaux Codeine et grand manieur de guitare chez les explosifs Come. Voici enfin le premier effort de notre homme en solitaire, après avoir accompagné son ex-partenaire Thalia Zedek sur son premier album, Been Here And Gone. Le terme album solo convient ici parfaitement à ce disque puisque Brokaw a tout enregistré seul, comme un grand qu'il est. Ni proche de la froideur de Codeine ou de la tension de Come, Red Cities explore tout ce qui peut se faire de mieux à l'Ouest sans qu'une seule parole ne soit prononcée. Ici c'est la guitare qui parle et c'est largement suffisant. On voyage au fur et à mesure des morceaux, Brokaw nous faisant passer en deux titres de l'Ecosse de Mogwai (The Fields Pt. II) au désert de Calexico (Calimoxcho). Les guitares se font étirées et se superposent dans l'esprit de Dead Man, le jeu de Brokaw lui permettant de rivaliser avec un tel standard. Evidemment il n'est aucune question de concours de note à la seconde, la sobriété primant avant tout. On retrouve tout de même de petites traces du passé comme sur un Shadows pas trop éloigné de Come.

Come chantait "Let's Get Lost" sur leur album Dont Ask Dont Tell, Chris Brokaw nous réitère son invitation.

Retour haut de page

Red cities

» Tracklisting

  1. Gauntlet
  2. The Fields (Part II)
  3. Calimoxcho
  4. Even As We Speak
  5. The Fields
  6. King Ferdinand
  7. Tournament
  8. Bath House
  9. Topsfield State Fair
  10. Wallet Corner
  11. Dresden Promenade
  12. The Look Of Love
  13. Shadows
  14. At The Crossroads

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.