Stéréogrammes

Image Proche

( Autoproduit ) - 2005

» Chronique

le 13.09.2005 à 06:00 · par Arnaud G.

Avec les classiques guitares, basses et batteries, la longue-vue pourrait être un des instruments les plus utilisés par les groupes de rock français. Pratique pour espionner nos voisins anglo saxons ! Toutefois s'il s'agissait uniquement de cela, la France regorgerait de groupes autoproduits impeccables, certes complètement dépourvus d'imagination, mais à force de copier sur eux, au moins à la hauteur de ses voisins. Las, si on mesure la qualité des travaux des jeunes pousses françaises au nombre de disques autoproduits que nous chroniquons, il y a de quoi remettre en doute la théorie de la longue-vue, et aussi de quoi se faire du souci.

Heureusement, à la poignée de disques "fait maison" déjà rencontrés ici, il convient d'y ajouter cette Image proche des Parisiens de Stéréogrammes, groupe qui on le verra porte on ne peut mieux son nom.

A peine les premières mesures entamées, difficile de ne pas voir la longue-vue cachée dans la besace de Stéréogrammes qui semble en permanence tournée vers Montréal (Godspeed You Black Emperor, A Silver Mt. Zion & co.) et dans une moindre mesure Austin et Explosions in the Sky... Mais au lieu d'être une pâle copie, Stéréogrammes réussit à sa manière la fusion de ses deux influences comme le ferait justement un... stéréogramme avec deux images. Moins "multi instrumentistes" que GY!BE, mais plus percutants que le groupe texan, les cinq parisiens montrent qu'ils sont capables de s'affranchir de la douloureuse étiquette "Explosions in the Sky français". Comprendre: Explosions in the Sky, mais en moins bien.

Pris en "live", l'enregistrement d'une demie-heure colle pour le mieux à la musique de Stéréogrammes et c'est sur l'impressionnant Sciez vos bras (une référence cachée à l'artwork de Lift Yr Skinny Fists Like Antennas To Heaven ?), que Stéréogrammes montre ses talents. Alternant les ambiances inhérentes au genre et même un peu plus, mais sans tomber dans les moments misérabilistes des groupes canadiens (gémissements, silences, claquements de portes de prisons, fameux bruits de trains...) et ce malgré l'utilisation des poncifs voués au genre "post-rock", les fameuses montagnes russes sonores, Stéréogrammes montre sur ce seul morceau qu'il est capable de raviver la flamme éteinte sur les derniers albums des deux groupes sus nommés. Pour certains c'est peu, mais réellement, c'est déjà beaucoup.

Puisqu'ici tout peut se résumer à une simple histoire de longue-vue stéréoscopique, on ne peut donc pas crier au génie. Mais lorsqu'un groupe arrive à si bien rehausser un mouvement que l'on croyait mort par le biais d'un premier enregistrement, il ne reste qu'un seule chose à faire: s'incliner.

Disque disponible sur le site de Stéréogrammes.

Retour haut de page

Pochette Disque Image proche

» Tracklisting

  1. Quatre Semaines
  2. Sciez vos Bras !
  3. Higuma

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.