Growing / Mark Evan Burden

Split

( Zum ) - 2005

» Chronique

le 12.07.2005 à 06:00 · par Antoine D.

Réunir Growing et Mark Evan Burden sur un split album se révèle être une initiative assez inattendue tant leurs registres respectifs, aussi bien en terme de style que d'instrumentation, paraissent éloignés. Membres de l'écurie Kranky, les premiers se sont fait une certaine réputation grâce à leur alliage pointu entre ambient, drones et lenteur héritée du doom, quant au second, il livre ici une longue pièce centrée sur le piano. Une association surprenante certes, mais finalement pas si inédite puisque l'on pourrait rapprocher l'esprit de ce disque de celui de la récente série de splits lancée par les turinois de My Cat is an Alien, à laquelle JOMF, Christina Carter, Jim O'Rourke et Thuja ont participé, ainsi que Thurston Moore, justement pour un titre axé sur l'expérimentation au piano.

Loin des textures abrasives et des drones imposants qui leur ont parfois valu des comparaisons avec Sunn O))) et Birchville Cat Motel, Growing évolue ici dans une veine ambient, basée sur une exploration minimaliste des tonalités. Ce titre enregistré en mars 2002 (soit bien avant la parution de leurs deux opus chez Kranky) préfigure finalement les moments les plus apaisés de leur album The Soul of the Rainbow and the Harmony of Light. Déjà largement évoquée sur leurs exercices longue durée, à travers leurs artworks (The Sky's Run Into the Sea présentait un horizon impalpable, entre ciel brumeux et océan) et les sujets abordés (The Soul of the Rainbow... se référait à des orgues de la fin du XIXème qui faisaient correspondre couleurs et sons), la thématique récurrente de Growing s'affirme de nouveau sur ce bien nommé Firmament: affinités pour la lumière, complexité intrinsèque de l'exercice qui consiste à discerner les teintes du ciel, les couleurs qui s'emmêlent. C'est ainsi qu'au gré de lentes ondulations promulguées par la basse et la guitare, Growing se livre à une expérience d'observation contemplative (une nouvelle fois bien incarnée par la musique à tendance "dronesque"), qui gagne à être jouée à haut volume afin de profiter des résonances et de la puissance vibratoire des nappes qui se superposent. Certes, Firmament ne figurera pas parmi les morceaux les plus mémorables du répertoire de Joe Denardo & Kevin Doria, mais ce titre touche néanmoins son but et dépasse ainsi la seule valeur documentaire, bien qu'il demeure cependant recommandé aux fans les plus inconditionnels de Growing plutôt qu'à ceux qui désireraient s'initier.

Mark Evan Burden (ex-Get Hustle, Glass Candy, Silentist...), quant à lui, parcourt une vaste étendue improvisée en proposant une piste de quinze minutes, où domine le piano, encadré par quelques touches d'électronique. Son titre se décompose en une série de mouvements qui s'appuient sur la vitesse et une certaine violence dans l'exécution. Les premières phases de 10/24/02 se développent parfois de manière saccadée, elles laissent parallèlement échapper une forte réverbération qui apporte ampleur et densité. Cette diffusion des notes est par ailleurs relayée en arrière-plan par un ensemble de sonorités qui s'apparentent à de longs larsens, pour constituer un alliage assez convaincant. Mais c'est finalement le dernier tiers du morceau qui se révèle le plus brillant, d'abord par un long dégradé de notes qui symbolise un climat orageux, puis sur une conclusion plus douce et plus mélodique, opérée avec beaucoup d'intensité dans le jeu. Plus évolutif que celui de Growing, le titre de Mark Evan Burden évoque un ciel menaçant (à l'image de la pochette du disque) et changeant, suivant les variations de cadence et de puissance du piano. Il s'agit là d'une belle découverte, pleine d'encouragements dans l'attente d'une éventuelle confirmation sur un exercice longue durée.

Retour haut de page

Growing/Mark Evan Burden

» Tracklisting

  1. Firmament (Growing)
  2. 10/24/02 (Mark Evan Burden)

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.