Tullycraft

Disenchanted Hearts Unite

( Magic Marker Records ) - 2005

» Chronique

le 15.06.2005 à 06:00 · par Thomas F.

Le mois de juin est déjà bien entamé et vous n’avez toujours pas trouvé le disque de pop insouciante qui rafraîchira votre été et que vous fredonnerez plein d’entrain sous la douche (dans le strict respect des restrictions d’eau !)? L’excellent Best Party Ever de The Boy Least Likely To est malheureusement sorti un peu trop tôt et le pourtant diabolique Feel Good Inc. des Gorillaz vous (De La) soule copieusement (copyright Tragic RPM circa 2005). Vous avez envie d’envoyer loin dans l’espace l’atroce production Supertrampesque de l’album des irlandais de Hal et trouvez que celui des Magic Numbers ne tient pas les promesses de leur délectable single Hymn for Her. Bref, paniqué, vous faites le tour de la presse spécialisée et des webzines à la recherche de la perle rare avec la même frénésie que votre petite amie déploie à parcourir les magazines féminins afin de trouver le régime qui lui permettra d’enfiler son itsi bitsi tini ouini tout petit petit bikini qu’elle mettait pour la dernière fois il y a trois ans déjà… Heureusement, Millefeuille est là. Enfin heureusement pour le disque, pour le régime je crains que la crème et la pâte feuilletée ne soient à proscrire. Désolé.

Disenchanted Hearts Unite est le quatrième album de Tullycraft, groupe originaire du Nord Ouest des Etats-Unis. Malgré un son légèrement moins twee et orienté surf music que ses prédécesseurs, il les surclasse tout au long de ses 38 minutes avec 12 titres d’une efficacité redoutable et une écriture qui s’est encore étoffée sans rien perdre de son apparente simplicité. Si Stowaway, le titre d’ouverture, ravira dès les premières secondes les fans des Apples in Stereo ou d’Imperial Teen avec ses guitares accrocheuses et les "ah ah" bien sentis de l’invitée récurrente Jenny Mears, les synthés crétins piqués aux Rentals et les "oh oh oh oh" sur rythmique ultra basique de Every Little Thing laisseront peu de doigts de pieds statiques dans les tongs des plus sceptiques des auditeurs. Pour les souches d’amis les plus résistantes au hochement de tête décérébré, on conseillera un traitement encore plus agressif en se rendant directement à la plage 6. Nous y attend en effet un Molly's Got a Crush on Us certes dépourvu de sable ou de galets mais enregistré en live lors d’une soirée avec les claps et chœurs éméchés -comme il se doit- d’une dizaine de personnes pour un résultat aussi euphorisant que le meilleur Polyphonic Spree. Enfin si jamais cette arme de distraction massive doit contre toute attente se révéler inefficace, il ne restera plus qu’à jouer la carte de l’infiltration sournoise en faisant valoir la proximité entre l’univers ô combien fédérateur du Haute Fidelité de Nick Hornby et celui tissé au fil des chansons par Sean Tollefson. Ses paroles gravitent en effet avec nostalgie mais sans niaiserie (ou alors juste ce qu'il faut) autour d’amours adulescentes contrariées (cf l’impeccable titre de l’album ou ces paroles extraites de Polaroids from Mars : "you paused almost as if to say I love you, but the words, they failed, and the frigate sailed and in another couple of years we woke up next to different people and the distance found us here") mais aussi des petits mythes chers à tout popeux (la quête du disque ultime, la salle de concert…) et cultivent un goût certain pour le name dropping malin d’artistes cultes (Joey Ramone, MC5…). Le tout est servi par une causticité et un sens de l’auto dérision que ne renierait pas Lou Barlow, comme justement sur Secretly Minnesotan, le morceau final : "Ricky says that my band’s just a Sebadoh rip-off/and I can’t say I disagree". Si vous n'êtes toujours pas convaincu des qualités de ce disque de genre, facile, bondissant et sans prétention (à classer pas loin de That Dog), tant pis pour vous, sinon envoyez tout de suite votre compagne chez le disquaire le plus proche. Un peu de marche sera toujours ça de gagné sur la cellulite...

Retour haut de page

Pochette Disque Disenchanted Hearts Unite

» Tracklisting

  1. Stowaway
  2. Our Day in Kansas
  3. Every Little Thing
  4. Leaders of the New School
  5. The Last Song
  6. Molly's Got a Crush On Us
  7. Polaroids from Mars
  8. Rumble with the Gang Debs
  9. Fall 4 U
  10. Girl About Town
  11. Building the Robot
  12. Secretly Minnesotan

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.