Bonnie 'Prince' Billy

Master and everyone

( Domino ) - 2003

» Chronique

le 26.05.2003 à 12:00 · par Eric F.

Ce bon vieux Will Oldham est un petit plaisantin. Difficile après une première écoute de ne pas trouver son nouvel album, Master And Everyone terriblement vide. Pas grand chose non plus ne se produit à la deuxième écoute. Mais pour ceux qui ne se découragent pas et qui savent que le vieux jambon n'est pas un spécialiste de l'immediateté, le miracle opère enfin: ce disque est un petit trésor d'intimisme, comme un nouvel ami qui se dévoilerait de plus en plus au fur et à mesure qu'on le fréquente. L'enregistrement s'est fait en comité réduit (Will, son frère Paul, deux Lambchop et la formidable Mary Slayton) probablement aux lendemains de cuites mémorables tant les instruments semblent s'obstiner à jouer en sourdine. Une guitare acoustique, une basse épurée au son magnifique, quelques notes éparses de piano (Tony Crow est au sommet de son art quand il n'en fait pas des tonnes) et donc la voix de Mary Slayton qui devrait susciter quelques frissons! Enfin stabilisé sur son identité discographique, Will Oldham, avec ce nouvel album, nous permet d'attendre patiemment qu'il offre à Bonnie "Prince" Billy l'équivalent du premier Palace.

Retour haut de page

Master and everyone

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.