Eels

Blinking Lights and Other Revelations

( Vagrant ) - 2005

» Chronique

le 01.06.2005 à 06:00 · par Jean-Yves B.

Avouons-le tout de go : ce n'est pas avec une impatience frémissante qu'on attendait ce copieux nouvel épisode des aventures de Eels. Après trois disques émouvants et roublards qui avaient fait leur petit effet, Mister E et les siens ont commis deux faux pas coup sur coup, les coupables répondant aux noms de Souljacker et Shootenanny. Le premier était une tentative globalement assez ratée de renouvellement par un durcissement du son un peu forcé, le deuxième un disque routinier et bien ennuyeux, sans étincelle. Donc là, quand on voit la pochette de ce nouvel album avec son sticker "double album, 33 chansons", ces titres à rallonge, il y a de quoi être circonspect. Normal, en somme.

Blinking Lights And Other Revelations se montre au premier abord fort rassurant, l'espace de ses premiers titres. De From Which I Came/A Magic World au tubesque Trouble With Dreams en passant par les cuivres de Son Of A Bitch, impeccable, la formule pop fonctionne à nouveau à plein régime, et on se régale à l'avance de la suite. La suite? Comment dire... Rien. On cherchera en vain dans ce premier CD d'autres titres convaincants. A la place, on trouvera de plaintives ballades au piano ou à la guitare mille fois entendues, un pompage éhonté de Sparklehorse (Last Time We Spoke), des instrumentaux pour faire du remplissage, une collaboration anecdotique de Tom Waits qui vient faire l'animal de foire. On tombe de haut.

Qu'à cela ne tienne, le deuxième CD commence à nouveau fort bien, avec l'enchaînement des imparables Old Shit/New Shit, Hey Man (Now You're Really Living) et To Lick Your Boots. Là encore, malheureusement, feu de paille, passé cette embellie, l'auditeur doit de nouveau se coltiner ballades au piano ou à la guitare mille fois entendues, instrumentaux inutiles, etc. - pas la peine de faire un dessin. On trouve même là le pire titre jamais sorti par Eels, curiosité assez repoussante que cet insignifiant et mièvre Sweet 'Lil Thing. Deux sursauts notables en fin de disque, avec le très plaisant Losing Streak et le touchant Things Your Grandchildren Should Know qui relève le niveau pour finir.

Ce nouvel album n'effacera pas donc la nette impression qu'on a depuis quelque temps : Eels n'a plus rien de nouveau à dire, à montrer, et ne va nulle part. Dans le meilleur des cas, on pourra considérer Blinking Lights And Other Revelations comme une sorte de best of fait de nouvelles chansons. Mais on pourra surtout penser qu'une grande partie de cette livraison n'est qu'une morose resucée de (alternativement) Electro-Shock Blues et Daisies Of The Galaxy entrecoupée de rares éclairs. En s'amusant à dégraisser ce mammouth pour un faire un très bon album de 40 minutes (à tout casser), il y aura quand même lieu de méditer sur l'avenir possible de ce groupe en péril.

Retour haut de page

Blinking Lights and Other Revelations

» Tracklisting

CD 1

  1. Theme From Blinking Lights
  2. From Which I Came/A Magic World
  3. Son Of A Bitch
  4. Blinking Lights (For Me)
  5. Trouble With Dreams
  6. Marie Floating Over The Backyard
  7. Suicide Life
  8. In The Yard, Behind The Church
  9. Railroad Man
  10. The Other Shoe
  11. Last Time We Spoke
  12. Mother Mary
  13. Going Fetal
  14. Understanding Salesmen
  15. Theme For A Pretty Girl That Makes You Believe That God Exists
  16. Checkout Blues
  17. Blinking Lights (For You)

CD 2

  1. Dust Of Ages
  2. Old Shit/New Shit
  3. Bride Of Theme From Blinking Lights
  4. Hey Man (Now You're Really Living)
  5. I'm Going To Stop Pretending That I Didn't Break Your Heart
  6. To Lick Your Boots
  7. If You See Natalie
  8. Sweet Li'l Thing
  9. Dusk: A Peach In The Orchard
  10. Whatever Happened To Soy Bomb
  11. Ugly Love
  12. God's Silence
  13. Losing Streak
  14. Last Days Of My Bitter Heart
  15. The Stars Shine In The Sky Tonight
  16. Things The Grandchildren Should Know

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.