Lau Nau

Kuutarha

( Locust ) - 2005

» Chronique

le 05.05.2005 à 06:00 · par Erwan M.

Kuutarha, le premier album solo de l’ensorceleuse Laura Naukkarinen est une agréable surprise sensorielle. Remarquée récemment dans plusieurs formations fortement appréciées ici même (Kiila, Kemialiset Ystavat, the Anaksimandros, Païvänsäde), la mystérieuse finlandaise nous invite pour son projet personnel à parcourir un étonnant sentier musical pour le moins dépaysant.

Les dix morceaux qui composent Kuutarha s’appréhendent comme autant d’électrons libres capturés aléatoirement dans l’univers sonore de la finlandaise. Entre folk abstrait aux mélodies fracturées et développements harmoniques dont l’essence réside dans un goût prononcé pour l’improvisation, Lau Nau nous tisse un univers intime et organique, en perpétuel mouvement, impalpable. Le panel d’instruments utilisés est pour le moins éclectique : guitare acoustique et électrique, violon, flûte, mandoline, banjo, tablas, clochettes, accompagnent d’autres objets musicaux un peu moins évidents : cannettes de bières, peigne, ou encore mégaphone… Deux instruments typiquement scandinaves complètent cette longue liste : le Kantele (une cithare à cinq cordes) et le Jouhikko (lyre à archet), instruments millénaires, ici joués par Pekko Käppi (figure connue de l’underground local).

Malgré la pléthore d’instruments, la production n’en demeure pas moins artisanale et hasardeuse. Musique libre et vaporeuse, entre ambiant élimé et égarements évanescents, les compositions de Lau Nau séduisent par leur immatérialité. Entre Hunnun, ballade intime et subtile, à la guitare électrique apaisée par une pluie de clochettes en apesanteur, ou Pläkkikanteletar, comptine aigre douce affranchie de tout carcan, aux vocales chimériques dédoublées, qui s’évapore subtilement dans le développement cyclique de la mandoline et des drone mystiques, Lau Nau tisse une musique haletante et atmosphérique. Avec Kuula, berceuse angélique, à fleur de peau, les chuchotis vaporeux et spontanés de l’artiste sont transcendés par le caractère éthéré d’une flûte apposée sur quelques accords de guitare. Un peu plus loin, le magnifique Kivi Murene Jola Kavelee, marie tradition arctique et folklore népalais, entre une percussion ancestrale et un chant d’impératrice tibétaine.

Certains morceaux instrumentaux, comme le nébuleux Johdattaja-Joleen, pièce pour banjo et mandoline ou le percussif Sammiolinnut qui clôture l’album dans l’approximation de rythmes concrets, complètent le caractère mystique et mystérieux de l’entreprise.

Dans la lignée des récentes productions des de ses deux compatriotes et amies Islaja et Kuupuu, le premier album de Lau Nau est une invitation à l’introspection, partagé entre souvenirs glacés et espoirs idylliques. Chaudement recommandé.

Retour haut de page

Pochette Disque Kuutarha

» Tracklisting

  1. Jos Minulla Olin
  2. Kuula
  3. Plakkikanteletar
  4. Tulkaa!
  5. Puuportti Nautaportilta
  6. Johdattaja - Joleen
  7. Hunnun
  8. Kuljen Halki Kuufarhan
  9. Kivi Murenee Jolla Kavelee
  10. Sammiolinnut

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.