Nagisa Ni Te

Dream Sounds

( Jagjaguwar ) - 2005

» Chronique

le 10.05.2005 à 06:00 · par Eric F.

Marre de tous les plans pépères de l'indie-rock ? Jetez donc une oreille sur ce disque très particulier des fantastiques japonais de Nagisa Ni Te ! Ce Dream Sounds revêt un caractère assez particulier : cet album ne contient que quatre morceaux déjà existants mais revisités par ce duo que beaucoup ne manqueront pas de rapprocher des grands guignols de Maher Shalal Hash Baz (c'est d'ailleurs Nagisa Ni Te qui a signé le groupe sur son propre label au Japon). Quatre morceaux, disais-je, mais pour une durée totale de quarante minutes ! Rien à voir pourtant avec les compositions en montagnes russes des compatriotes de Mono : Nagisa Ni Te en japonais signifie On The Beach, pas besoin d'aller plus loin pour trouver la source d'inspiration principale. Seriez-vous un peu long à la détente, on en rajoute une couche avec Me, On The Beach qui expose sans ambiguïté sa filiation avec Neil Young. Précisons que si ressemblance il y a, c'est bien dans le folk électrique et apaisé du groupe, car les voix, elles, sont bien loin du timbre nasal du canadien : quiconque a pu écouter le morceau After A Son ne pourra nier le potentiel comique des deux voix mixtes. On pourrait presque le regretter tant la musique, elle, n'est pas le fait d'amateurs (ces superbes ambiances planantes) ! D'un autre côté, ces approximations vocales et le chant en japonais rendent l'ensemble beaucoup plus touchant.

Nagisa Ni Te n'aurait d'ailleurs pas pu choisir un titre d'album plus approprié car tout est propice à la flânerie et le disque se pose déjà comme un gros prétendant au squattage de platine pour cet été ! Mis à part un Anxiety à l'enthousiasme contagieux et l'improbable déflagration sonore de True World, pas de quoi s'attendre à du gros rentre-dedans. La qualité du groupe est indéniable : vous en connaissez beaucoup qui proposent des titres folk passionnants de vingt minutes ? Après, d'accord, on pourra toujours dire que ce n'est pas si folk que ça, mais là n'est pas la question après tout car comment définir un groupe aussi inqualifiable ? Peut-être en vous faisant penser à un Magnolia Electric Co qui aurait troqué ses chemises à carreaux contre un maillot de bain pour faire l'idiot sur la plage. Un bien beau moyen de lutter contre de futures canicules...

Retour haut de page

Pochette Disque Dream Sounds

» Tracklisting

  1. True World
  2. Anxiety
  3. Me, On The Beach
  4. True Sun

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.