The Shins

Chutes too narrow

( Sub Pop / Chronowax ) - 2004

» Chronique

le 30.01.2004 à 06:00 · par Thomas F.

Tous les ans c’est la même chose. Les aléas de la distribution à l’échelle mondiale font qu’un disque peut dominer les classements des meilleurs albums de l’année…deux années de suite : une première fois aux etats-unis puis une seconde en france par exemple. Il en est allé ainsi du captivant Creek drank the craddle d’Iron and wine en 2002-2003 et il n’est pas impossible que ce deuxième lp de The Shins (eux aussi chez sub pop) suive la même voie pour la saison 2003-2004. La raison ou plutôt les raisons : dix titres d’une pop-folk jubilatoire qui traverse les traditions musicales américaines (60's et 70's principalement) à la vitesse d’un champignon hallucinogène (comment ça vous n’avez jamais vu un champignon courir ?).

Les claps et le petit cri qui introduisent kissing the lipless et son chant haut perché communiquent en trois secondes un état d’euphorie qui persistera une grosse demi-heure. Les laboratoires pharmaceutiques s’y intéresseraient déjà. En attendant, c’est à une chanson écrite par Swell et Stuart Murdoch soignés au prozac que fait irrémédiablement penser l’imparable mine’s not a high horse. Young pilgrims, tout en poursuivant dans cette veine du large sourire sur fond d’yeux tristes, évoque plutôt une rencontre inopinée entre Adam Green et Ben Kweller : simplicité et efficacité des harmonies. Ennemis des mots et comparaisons rassurez-vous ! Ils ne survivront pas à saint simon, la merveille du disque avec ses chœurs spectraux et son violon léger… léger. Cette chanson mériterait un cd à elle toute seule. Pourtant ce qui suit n’a rien d’honteux et prolonge plus qu’agréablement l’éclectisme des premières pistes : rockabilly pop avec clash de synthés vintages et d’harmonica sur fighting in a sack ou folk (presqu’) épuré avec de vrais morceaux de guitare slide à l’intérieur sur gone for good. Bref vous l’aurez compris ce disque assez rétro impossible à résumer fidèlement est un pur concentré de bonnes idées et de plaisir qui n’aura pour seul effet secondaire que celui de vous délester de votre mauvaise humeur. Pour tout dire, même la pochette est très chouette. A commander de toute urgence chez votre apothicaire, pardon, importateur de disques préféré.

Retour haut de page

Chutes too narrow

» Tracklisting

  1. Kissing the Lipless
  2. Mine's Not a High Horse
  3. So Says I
  4. Young Pilgrim
  5. Saint Simon
  6. Fighting in a Sack
  7. Pink Bullets
  8. Turn a Square
  9. Gone for Good
  10. Those to Come

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.