Artistes Divers

Un Cadavre Exquis

( Cabaret Walter / La baleine ) - 2005

» Chronique

le 19.04.2005 à 00:00 · par Eric F.

Ce projet né en octobre 2001 a le mérite de proposer une idée originale : comme le nom du disque l'indique, cette compilation se base sur le principe du cadavre exquis. Histoire de situer la chose, voici les règles que les groupes participants ont du observer : produire un titre de trois à cinq minutes, terminer le morceau sur une boucle d'un ou deux instruments, commencer le sien en jouant sur la boucle de son prédécesseur (avec le droit d'y intégrer des samples). Dans le même ordre d'idée, chaque groupe n'a eu connaissance que du morceau qui le précède.

Une idée originale, donc, et du beau monde pour participer : des astraux Dirty Three aux cafardeux Black Heart Procession en passant par le trublion Rudy Trouvé, il y a de quoi faire... sans oublier nos locaux fort bien représentés.

Pour faire dans le logique c'est a L'Ouvreuse de démarrer les festivités. Sous ce pseudo de circonstance se cachent deux français, Guillaume Hairaud et Frédérique Tentelier. Leur morceau donne d'ailleurs le ton général de ce disque, laissant la part belle à des guitares agréables, fières et discrètes. Comme l'on pourrait penser dans leur cas à une chute de studio du Landlord Is Dead de Do Make Say Think sans les cuivres et sans montée, dur de trouver quoi que ce soit à redire. Il apparaît d'ailleurs bien rapidement que les "lois" de cette compilation font sa force mais surtout son originalité : on dirait plus le premier album d'un groupe prometteur qu'une compilation à proprement parler. Les déceptions sont à ce titre assez rares, ce qui n'est pas forcément garanti, même avec des "valeurs sûres". Seul Dominique A passe à côté de son sujet : c'est bien beau de dire A La Suite pour évoquer le Au Suivant de Brel, mais encore faut il y mettre autre chose qu'un chant paresseux sur trois bouts de collages sonores anodins. Appelez ça minimalisme si cela vous tente, ça sent vraiment le manque d'inspiration chez le nantais ces derniers temps. Mais le Tropicana Club de Naïm Amor envoie bien vite aux oubliettes cet accident de parcours. Il nous en donnerait presque envie de rentrer dans un maillot de bain et de foncer à la piscine, à défaut des plages de Copacabana. La surprise est totale quand la délicatesse de la musique du Dirty Three vient se coller aux percussions exotiques d'Amor. On pourra regretter l'absence du céleste batteur Jim White, mais l'émotion est tout de même là. Fort de cet héritage, Venus signe un des titres les plus plaisants de ce disque, juste devancé par la formidable conclusion du Black Heart Procession, à cent lieues des délires de Tropics Of Love. Un vrai titre poignant qui laisse sous-entendre que le meilleur reste peut être à venir pour le duo de San Francisco.

Si les participants n'ont rien de macchabées, il n'en reste pas moins que leur participation est tout à fait exquise...

Retour haut de page

Pochette Disque Un Cadavre Exquis

» Tracklisting

  1. La Porte Du Cabaret Conduit A L'Hopital (L'Ouvreuse)
  2. A Piscina (Guilhem Garnier & Guillaume Beauron)
  3. Early Days Of Summer (Rudy Trouve)
  4. In A Frame (Thomas Belhom)
  5. A La Suite (Dominique A)
  6. Tropicana Club (Naim Amor)
  7. Somewhere Beetween Rude And The Rudouest (Dirty Three)
  8. Squashing Daisies (Venus)
  9. Confiscated Song (Peter Vermeersch)
  10. Eleven (The Black Heart Procession)

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.