Tunng

Mother's daughter and other songs

( Static Caravan ) - 2005

» Chronique

le 10.02.2005 à 06:00 · par Erwan M.

Alors qu’outre-atlantique une myriade de jeunes songwriters américains prolifère aux quatre coins du pays en se réappropriant le folk de papa, la production anglaise de son côté n’est pas en reste. La réhabilitation cependant du folk britannique des années 70 chez nos voisins anglo-saxons passe souvent par la case électronica, comme s’il fallait rajouter glitch et scratch aux compositions pastorales des doyens Bert Jansch ou Fairport Convention, pour séduire un public toujours sous l’influence de Bristol. A l’instar d’un Gravenhurst, le duo Tunng choisit donc avec ce premier album Mother’s daughter and other songs de revisiter la tradition musicale britannique à travers une orchestration plus contemporaine, entre laptop et samples en tout genre.

En dix morceaux compacts et homogènes, le producteur Mike Lindsay et le chanteur Sam Genders délivrent une musique élégante et délicate. Le squelette des compositions, généralement agencé autour d’une ligne d’accords acoustiques répétés cycliquement, se délecte ici d’un banjo (Song of the Sea), là d’un violon (Kinky Vans). Les parties guitares sont déconstruites puis réagencées par saccades. La voix de Genders, oscillant entre un Ian Brown groggy (People Folk) ou Stephen Duffy (Tale from Black), rappelle parfois les harmonies champêtres de Simon & Garfunkel (Fair Doreen). Pour lier le tout, une pluie rythmique à la Four Tet, filtrée ou déformée, complexifie l’ensemble. Le format folk traditionnel Intro/Couplet/Pont/Refrain est cependant régulièrement mis à mal, comme dans le premier titre Mother’s daughter, où la voix du chanteur n’apparaît que dans le deuxième tiers du morceau.

Au final, l’originalité de ce premier essai réside plus dans l’utilisation ici et là d’éléments sonores divers et épars : dialogues de films et de shows télé, rires étouffés, sonnerie d’intercom sont disséminés tout au long de l’album entre deux changements d’accord. On pense souvent aux collages sonores de Lemon of Pink, l’excellent deuxième album de The Books, avec peut-être un peu moins d’audace que le groupe New-Yorkais. L’ensemble demeure néanmoins chaleureux et très addictif et ravira sûrement tous les amateurs de folktronica exigeante.

Retour haut de page

Pochette Disque Mother's daughter and other songs

» Tracklisting

  1. Mother's Daughter
  2. People Folk
  3. Out The Window With The Window
  4. Beautiful And Light
  5. Tale From Black
  6. Song Of The Sea
  7. Kinky Vans
  8. Fair Doreen
  9. Code Breaker
  10. Surprise Me 44

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.