Kante

Zombi

( Kitty-Yo ) - 2004

» Chronique

le 17.02.2005 à 06:00 · par Jean-Yves B.

Lentement mais sûrement, Kante est en train de se poser là comme l'un des meilleurs groupes pop allemands du moment. On ne l'aurait pas deviné il y a quelques années, puisqu'à l'époque de leur premier album en grande partie instrumental, Zwischen Den Orten, c'était plutôt dans un créneau post-rock à guitares que le groupe de Hamburg s'inscrivait, même si tout un tas d'influences assez variées se faisaient déjà sentir. Le second, Zweilicht, voyait le groupe élargir sa gamme en proposant aussi deux singles pop/rock plus traditionnels mais imparables (la classieuse ballade Im Ersten Licht et le Sonic Youth-ien Die Summe Der Einzelnen Teile) dans lesquels Peter Thiessen s'affirmait véritablement comme la voix du groupe.

Trois ans après, Zombi nous arrive et propose une excellente synthèse des talents d'un groupe décidément curieux. Il y a en piste cinq et dix deux longs instrumentaux à dominante cuivres* dans lesquels les influences jazz n'ont jamais été aussi évidentes. Ailleurs, l'imposant Schwaches Gift fait un bel usage de ses dix minutes : piano, mellotron, nappes de synthés, cordes s'accordent merveilleusement avec la voix grave de Thiessen. L'angoissant Ich Kann Die Hand Vor Meinen Augen Nicht Mehr Sehen, tout en tension contenue, impressionne également sur la durée. Et à ceux qui craignent d'être refroidis par l'usage quasi-exclusif de la langue allemande, on conseillera par exemple les mécaniques pop bien huilées de Warmer Abend, Zombi ou surtout de l'inépuisable et tubesque Im Inneren Der Stadt, dont l'impeccable construction et l'efficacité donnent presque envie de ressortir les vieux clichés sur la précision teutonne.

Un groupe à l'évolution tout à fait intéressante donc, et un troisième album franchement très recommandable pour qui voudrait se pencher sur cette discographie. En plus de ça, permettons-nous de signaler qu'en l'attendant sagement, il sera assez fascinant de spéculer sur le titre de l'album suivant: Zebra? Zazie dans le métro? Xylophone? Envoyez vos suggestions à la rédaction, qui ne transmettra pas.

* Pour les fans de The Notwist, notons que Micha Acher officiait d'ailleurs à la trompette lors de la récente tournée du groupe.

Retour haut de page

Pochette Disque Zombi

» Tracklisting

  1. Moon, Stars and Planes
  2. Schwaches Gift
  3. Im Inneren der Stadt
  4. Zombi
  5. Baron Samedi
  6. Wenn man im Atmen innehält
  7. Ich kann die Hand vor meinen Augen nicht mehr sehen
  8. Wo die Flüsse singen
  9. Warmer Abend
  10. New Babylon

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.