n.Lannon

Chemical Friends

( Badman records ) - 2004

» Chronique

le 26.10.2004 à 06:00 · par Erwan M.

Un an à peine après la disparition tragique du songwriter Elliott Smith, un bon nombre de jeunes pousses folks se disputent l’accès au trône. Josh Ritter, Ben Kweller ou encore Patrick Park, tous ont en commun le goût de la mélodie racée et des guitares boisées. Un seul pourtant aurait tendance à se détacher du peloton, tant sa voix et ses compositions rappellent le meilleur du défunt Smith.

Originaire de San Francisco, Nyle Lannon débute sa carrière comme chanteur et guitariste au sein du groupe indie-rock Film School. Signé en 2003 sur le label Amazing Grease (tenu par le Pavement Scott Kanberg), le groupe détient un succès d’estime dans la baie californienne. Plus récemment, Lannon se fait remarquer sous le pseudo n.ln: Délaissant ses guitares pour un laptop, il publie Astronomy for Children, élu album BBC de la semaine début 2004. Le disque, un condensé d’electronica fine et sensible, rappelle les expérimentations de Fennesz ou de Boards of Canada.

Avec le dernier-né Chemical Friends, Nyle Lannon, désormais appelé n.Lannon, délaisse ses deux précédents projets et opte pour le compromis musical. On ressort les guitares acoustiques de Film School mais l’on conserve les arrangements éléctro-glitch de n.ln. Le résultat pourrait tenir de l’exercice de style stérile, mais au final la qualité des compositions séduit et captive. Dès le premier morceau the catch, on se retrouve plongé dans le même traitement sonore que les productions d’Elliott Smith: Finger-picking des guitares acoustiques, voix murmurées et filtrées par un léger effet de réverbération. En toile de fond, des nappes successives de synthés résonnent autour d’un riff électrique. Sur le vaporeux Fortune cookie, une mélodie à la Simon & Garfunkel apostrophe les cousins norvégiens Kings of Convenience. Un peu plus loin, le titre Demons n’aurait pas dépareillé sur une compilation Morr Music. L’ensemble est chaleureux et intime, les harmonies vocales sont suaves et au fil des douze morceaux, la voix douce et modeste de Lannon hypnotise. Un léger bémol peut-être, avec My last breath, morceau aux tonalités plus electro-pop, qui lasse très vite.

A l’arrivée, Chemical Friends est un bon album de ballades Folktronica au songwriting sobre et sombrement romantique. La relève semble donc assurée…

Retour haut de page

Pochette Disque Chemical Friends

» Tracklisting

  1. The Catch
  2. Turn Time Around
  3. Hollow Heart
  4. My Last Breath
  5. Fortune Cookie
  6. Beached
  7. Demons
  8. Spy
  9. The Nature Of Things
  10. Cruel
  11. I Freak You Out

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.