Rand and Holland

Tomorrow will be like today

( Staubgold ) - 2004

» Chronique

le 07.05.2004 à 12:00 · par Antoine D.

Pour le premier album de son projet Rand and Holland, Brett Thompson s’est entouré de trois acteurs de la scène expérimentale australienne, Scott Horscroft (récent collaborateur du Loop orchestra sur Not Overtly Orchestral), Chris Townsend et Oren Ambarchi. Le quartet évolue ici dans un registre mêlant pop et folk, développant des morceaux dans la simplicité, à la recherche d’un effet direct. Lorsque l’on connaît les affinités musicales de la bande, et plus particulièrement les fréquentations d’Oren Ambarchi (Keith Rowe, Fennesz, Otomo Yoshihide...), la voie empruntée par Rand and Holland pourrait paraître surprenante. On se rappellera cependant que Townsend et Ambarchi avaient récemment évolué en duo (sous le nom de Sun, chez Staubgold justement) dans un domaine relativement proche.

L’album réunit huit compositions épurées, qui écartent toute mise en scène au profit de l’authenticité. Pour mieux situer Rand and Holland, on pourra rapprocher Let me down gently de certains titres du Medium crash de Perio, et de manière plus globale mettre en parallèle cet album avec le Spacebox de Bed : pas tant pour la voix -même si certaines intonations rappellent le chant de Benoît Burello- mais plutôt pour l’approche générale qui témoigne d’une application extrême dans la déclinaison des instruments, entre harmonie et quiétude. La formule est teintée d’un certain classicisme, le titre de l’album, Tomorrow will be like today pourrait même faire songer à un clin d’œil à la routine. Néanmoins, Brett Thompson s’appuie sur une diversité dans les choix instrumentaux qui permet à ses morceaux d’éviter l’écueil de la redondance : violoncelle langoureux sur God’s little acre, boîte à rythmes dépouillée sur Open my eyes, guitare colorée sur Sleepless nights, jeu appuyé des balais sur la batterie et rondeur de la basse sur le superbe Love is. La voix, sans fioritures, en suspension et toujours dans la sincérité, cohabite parfaitement avec des compositions particulièrement soignées, l’ensemble étant servi par une production de très bonne qualité. L’album s’achève au clair de lune, et sa courte durée (une petite trentaine de minutes) n’est finalement pas à reprocher : au contraire, elle contribue à faire de Tomorrow will be like today un de ces albums auxquels on revient régulièrement, pour mieux apprécier la foule de détails que Rand and Holland distille sans avarice.

Retour haut de page

Tomorrow will be like today

» Tracklisting

  1. God's Little Acre
  2. Open My Eyes
  3. Let Me Down Gently
  4. Sleepless Nights
  5. Everybody Wants To Go
  6. Love Is
  7. Run Faye Run
  8. Tomorrow Will Be Like Today

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.