Tortoise

It's all around you

( Thrill Jockey ) - 2004

» Chronique

le 09.04.2004 à 12:00 · par Antoine D.

Trois ans après Standards et avec un line-up inchangé, Tortoise est de retour avec It’s all around you. Et si la "tortue" a pris son temps, c’est bien parce que ses différents membres ont été surbookés depuis 2001 : productions (John McEntire par exemple, sur les albums de Salvatore, Chicago underground, David Grubbs...), collaborations (John Herndon notamment, chez Savath & Savalas, Aluminium Group, Via Tania), side-projects (Doug McCombs sur Brokeback, John Mc Entire chez The sea & the cake) et même projets solos puisque Jeff Parker s’est illustré en 2003 par un premier album sous son nom (Like Coping). Commencée en 2002 pour ce qui devait être un nouvel EP, l’écriture s’est finalement étalée au cours de l’année 2003 pour mieux faire mûrir les compositions, sessions après sessions, concerts après concerts, aboutissant ainsi sur la sortie de ce cinquième album en 2004.

L’ouverture sur le titre It’s all around you rappelle que l’on est bien chez Tortoise, puisque c’est un grand classique que livre ici le quintet chicagoan : une perpétuelle construction des rythmes et des mélodies, ici garantie par le son chaleureux de la guitare, un vibraphone, une basse sautillante, quelques notes aux claviers et une influence bossa pour la batterie. Une certitude donc, Tortoise n’a rien renié de ses bases fondatrices, mais la suite saura aussi démontrer à quel point la formation est une nouvelle fois en évolution continue depuis ses débuts. On soulignera notamment l’ambiance cosmique de certaines pistes : interlude en apesanteur (By dawn), influences venues des précurseurs tels que Jean Jacques Perrey (Musique électronique du cosmos, 1961) sur Unknown et sur la fin de Dot/Eyes, et surtout dans la véritable transposition spatiale de la musique d’Ennio Morricone sur Crest, un titre préalablement introduit par un relaxant The lithium stiffs sur lequel –fait rarissime– Tortoise en appelle à la voix de Kelly Hogan, dans un registre proche (variation des tonalités) du Lux Aeterna de Ligeti, le côté angoissé en moins.

Si on l’ajoute à la symbolique même du titre de l’album, cette ambiance essentiellement présente dans la première moitié de l’album laisse à penser que les sources d’inspiration de Tortoise sont douées d’une ubiquité sans limites : oui, l’inspiration est partout, et cette démarche passe bien évidemment dans la croisée des styles musicaux. Une fusion des genres régulièrement animée par des dialogues de haut niveau entre la basse de McCombs et la guitare de Parker (On the chin), ou encore par un exercice de style qui pousse les percussions dans toutes les directions (Five too many) et qui vient à rappeler que le travail accompli sur TNT (1998) ou les influences venues des marimbas de Steve Reich ne sont jamais très loin. Et si Tortoise a adopté une démarche très décontractée sur It’s all around you, la "tortue" sait aussi appuyer sur l’accélérateur, comme en témoignent les montées effrénées du titre de clôture (Salt the skies) qui fournissent un cocktail résolument entraînant. Particulièrement appréciable aussi, la dimension supplémentaire que Jeff Parker a su saisir : les incursions de sa guitare sont brillantes et élégantes, elles s’inscrivent au sein d’un jeu audacieux.

Individuellement, les titres apparaissent certes plus accessibles que par le passé, mais c’est ici la progression qui s’avère plus déroutante : en alignant régulièrement deux titres qui s’enchaînent et en les entrecoupant d’interludes, l’album souffre d’un léger problème de fil conducteur, un défaut qui tend néanmoins à s’estomper au fil des écoutes. Certes moins surprenant que son prédécesseur (Standards, 2001), It’s all around you affiche de superbes qualités esthétiques, et l’on retiendra par-dessus tout son homogénéité en terme de qualité des compositions : un bon ensemble agrémenté de quelques perles, et ce, dans la grande évolution que Tortoise propose à chacune de ses apparitions.

Retour haut de page

It's all around you

» Tracklisting

  1. It's All Around You
  2. The Lithium Stiffs
  3. Crest
  4. Stretch (You Are All Right)
  5. Unknown
  6. Dot/Eyes
  7. On The Chin
  8. By Dawn
  9. Five Too Many
  10. Salt The Skies

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.