Minit

Now right here

( Staubgold / La baleine ) - 2004

» Chronique

le 10.10.2004 à 06:00 · par Antoine D.

Si Pimmon ou Oren Ambarchi se sont largement exportés au-delà des côtes australiennes durant ces dernières années, Minit, le projet auquel Jasmine Guffond et Torben Tilly ont donné naissance en 1997, demeurait jusqu’ici plus confidentiel. Dès sa création, le duo, alors implanté en Australie, participe à diverses installations et sort plusieurs disques, notamment via Sigma Editions, label créé par deux membres de Thela (Rosy Parlane & Dion Workman).

Depuis quelques mois, Minit s’est envolé direction Berlin et voici que ce Now right here atterrit sur le catalogue du label allemand Staubgold. L’album est d’ailleurs assez symbolique de cette période charnière qui a vu le groupe changer de localisation, puisque l’enregistrement de ces quatre morceaux s’est étalé sur une période de deux ans (le titre d’ouverture à Berlin fin 2003, les trois autres à Sidney tout au long de l’année 2002). Malgré cet espacement dans le temps et bien que certains titres fussent originellement destinés à d’autres projets (IJ Muiden était sorti sur une double compilation intitulée Motion: Movement in Australian sound qui réunissait la crème de la scène australienne, quand au titre CG, il accompagnait préalablement une vidéo), cet album ne fait tout de même pas figure d’un simple "Selected Works" : non, Minit a su globalement préserver une certaine cohésion, laissant l’ensemble s’écouler très naturellement, à l’exception toutefois du démarrage soudain et incisif de IJ Variation qui vient troubler quelque peu le calme ambiant...car pour le reste, c’est dans un cadre apaisé que notre duo développe ses compositions basées sur des techniques électro-acoustiques. Si la première piste est la plus longue (près de vingt minutes), elle est surtout la plus accomplie tant Minit dévoile une richesse dans son jeu : drone et variations minimales, oscillations et nappes ambient dans un ensemble très évolutif. Particulièrement inspiré lorsqu’il s’agit de superposer les couches, Minit se révèle très fin dans son dosage et injecte une puissance sereine à cette entrée en matière très élancée, rappelant parfois certains beaux mouvements entrevus chez Christian Fennesz ou chez Philip Jeck. Loin d'être dénuée de qualités, la suite (les titres de l’époque "australienne") souffre néanmoins d’un léger relâchement d’intensité : CG puis IJ Muiden, deux titres résolument tournés vers l’ambient sont plus statiques et s'avèrent moins surprenants, tandis que IJ Variation, de par son introduction plus agressive suivie d’un amortissement, peine quelque peu à trouver sa place.

Now right here n’est pas un album excessivement original, mais Minit donne suffisamment d’amplitude à ses compositions pour sortir du lot et susciter l’intérêt. A plus forte raison, le long titre d’ouverture semble indiquer que l’air berlinois a fait le plus grand bien au duo Guffond/Tilly... espérons qu’ils poursuivront sur cette lancée.

Retour haut de page

Now right here

» Tracklisting

  1. Now right here
  2. CG
  3. IJ Variation
  4. IJ Muiden

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.