Bardo Pond

Looking For Another Place

( Fire Records ) - 2014

» Chronique

le 12.05.2014 à 00:00 · par Gaël P.

Habitués depuis quelques temps à réaliser des reprises à partir de genres très variés (Pavement, Hawkwind ou encore Funkadelic ont fait partie des bénéficiaires), les membres de Bardo Pond n'ont pu résister, pour l'occasion du Record Store Day, de revisiter à nouveau leurs classiques. Avec cette fois-ci deux grandes figures ayant débuté fin 60's - début 70's : le Velvet Underground et Brian Eno. On ne doutera pas que le premier morceau, Ride Into The Sun ait été choisi en raison du décès de Lou Reed l'année dernière : bien que déjà connu du temps du Velvet, ce titre apparaît en effet sur le premier album en solitaire de Reed, son album éponyme sorti en 1972. Le choix d'une des paroles du morceau - et pas n'importe laquelle - pour nommer cet album de reprises inscrit dès lors ce travail dans le registre de l'hommage, d'autant plus que Brian Eno a toujours tiré sa révérence au groupe new-yorkais et a par ailleurs joué avec John Cale lors d'un concert londonien en 1974 (qui a donné lieu à l'album June 1, 1974).

Dans le but de magnifier les morceaux originels, Bardo Pond a recours à des formes extensives qui déconstruisent les formats courts initiaux qui ne dépassaient pas les trois-quatre minutes. Le cadre est donc maximal : dix-neuf minutes pour Ride Into The Sun et un quart d'heure pour Here Come The Warm Jets. Ce qui permet pour la première reprise de créer une conduite sans tellement d'attaches si ce n'est les paroles constamment répétées - très éloignées du chant délicat et mélancolique de Lou Reed - qui finissent à force par devenir une réelle abstraction. Cette dérive laisse ainsi place à quelques perturbations instrumentales, à l'instar d'un moment de free-rock que ne renieraient pas Sunburned Hand Of The Man ou Jackie-O Motherfucker. Reste que la réussite la plus probante est incarnée par Here Come The Warm Jets dont le développement en crescendo (pouvant rappeler un superbe titre du groupe comme Await The Star) est transcendé à la fois par la magnificence et parfaite complémentarité des guitares mais surtout par un ralentissement rythmique que l'on doit à la batterie de Jason Kourkounis.

Retour haut de page

Pochette Disque Looking For Another Place

» Tracklisting

  1. Ride Into The Sun
  2. Here Come The Warm Jets

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.