My Name is Nobody

The Good Memories

( My Little Cab Records / La baleine ) - 2012

» Chronique

le 13.05.2013 à 06:00 · par Sébastien T.

Il est des moments plus propices que d’autres pour l’écoute de certains disques alors soigneusement mis de côté, en sachant pertinemment qu’on y reviendra, plus tard. Des albums soigneusement rangés pour être certain de pouvoir les retrouver facilement le jour du rendez-vous. Ce rendez-vous a eu lieu il y a quelques semaines, avec The Good Memories, le dernier enregistrement en date de My Name Is Nobody. Si deux mots devaient caractériser ce disque ? La classe.

Et peu importe si cet album est sorti il y a presque un an. The Good Memories navigue dans des eaux intemporelles et délicates. C’est le genre de disque qu’on aura plaisir à réécouter encore et encore dans sa voiture, en train, en bus ou dans tout autre moyen de transport n’importe où dans le monde. Pourvu qu’il y ait l’attente, ces moments suspendus à patienter en transit, ou bien à parcourir une route interminable en rêvant, sous les lumières des villes traversées, aux rencontres improbables d’un soir, aux doux moments passés en compagnie de visages inconnus et bienveillants au détour d’un bled perdu. Tout ce qui constitue l’essence et l’intérêt d’un vrai voyage en somme.

Car c’est bien de déplacements, de rencontres et de voyage dont il est question ici. Un disque qui très logiquement s’ouvre sur le départ et les adieux qui déchirent (Northern Memories) et qui se refermera sur les sentiments provoqués par le retour chez soi (Homestretch). De retour au bercail, Vincent Dupas cristallise ses sensations de voyage dans sa musique, de la manière la plus simple qui soit : avec sa voix, sa guitare et ses folk songs aux mélodies épurées. Le son de The Good Memories est apaisant, proche de nous, un peu comme si l’enregistrement des titres avait eu lieu dans notre salon. Comme si l’artiste était venu nous raconter lui-même son périple. Le fait que le disque ait été enregistré dans la maison familiale en Bretagne et presque entièrement en live doit y être pour beaucoup. Des tapis jetés sur le sol, la batterie et les guitares, une ribambelle d’amis musiciens heureux de se retrouver pour l’occasion, des bières au frigo et on imagine aisément les conditions d’enregistrement de l’album.

Tel un électron libre, Vincent Dupas participe régulièrement à des collectifs, des enregistrements d’albums pour des amis et partage des scènes un peu partout avec d’autres artistes (récemment avec Boy & The Echo Choir). Pas étonnant qu’une fois revenu chez lui, il se soit entouré de ce qui se fait de mieux sur l’Ouest hexagonal pour donner naissance à ses chansons tannées sur la route : Pierre Marolleau (Fordamage), Benjamin Nérot (The Healthy Boy), Franck Lamamra (Papaye), Jey Vassereau (Pneu), Eric Pasquereau (The Patriotic Sunday), pour ne citer qu’eux. Avec de tels invités, les compositions de The Good Memories ne peuvent qu’être sublimées et révéler toutes leurs saveurs.

Cet album vient tout simplement couronner l’élégance et la qualité des compositions de My Name Is Nobody. Un artiste libre qui mène sa barque là où le vent l’emmène, en conservant toujours un propos sincère et l’exigence de l’orfèvre. Rendez-vous ici ou ailleurs.

Prochain concert : le samedi 08 juin 2013, Festival Les Ingrédients

Pour écouter ou se procurer The Good Memories

Retour haut de page

Pochette Disque The Good Memories

» Tracklisting

  1. Northern Memories
  2. The Wrong Trainer
  3. Dementia
  4. The Delivery Man
  5. New Mexico
  6. the impossible stroll
  7. Japanese Tale
  8. My life traveling for working
  9. Nastassia
  10. Homestretch

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.