Purling Hiss

Water On Mars

( Drag City ) - 2013

» Chronique

le 20.05.2013 à 06:00 · par Eric F.

Purling Hiss pouvait jusque-là laisser un petit goût d'inachevé. Ce n'est pas que le trio de Philadelphie, mené par Mike Polizze (Birds Of Maya), manquait d'arguments pour nous convaincre. On pourrait par exemple citer le tonitruant Almost Washed My Hair, ou un Don't Even Try It qu'Anton Newcombe pourra passer sa vie à tenter d'égaler. Le problème venait plus des enregistrements incroyablement lo-fi du groupe, déformant des morceaux bourrés d'une testostérone libératrice dans une masse sonore rapidement éreintante.

Cette image de trio aussi heavy rock que brouillon vient de voler en éclats avec la sortie de Water On Mars. Purling Hiss a semble-t-il profité de sa signature chez Drag City pour investir quelques dollars dans un studio digne de ce nom. Il suffira d'une écoute de ce disque pour comprendre qu'avec un son sans fioritures, Purling Hiss devient un redoutable trio, qui n'a peut-être pas inventé la roue, mais qui sait parfaitement la faire tourner. Véritable collection de morceaux imparables, Water On Mars fait l'effet d'une énorme claque tant il arrive à captiver de a à z.

Convoquant à la cool tous les plus grands noms du rock indé des années 90 - on ne fera pas l'insulte au trio de les lister tant il vaut bien mieux que ça - Purling Hiss brille par la variété de ses attaques rock. Que ça soit avec du grunge comme s'il l'avait inventé (explosif Lolita) ou des ballades plus détendues et pop (She Calms Me Down, Mary Bumble Bee), Water On Mars est de ces disques indiscutables qui parviennent à se bonifier au fil des écoutes. Le fait que le groupe se soit mis à composer ensemble aura sans aucun doute été bénéfique à l'élaboration de cette nouvelle mouture, terriblement excitante.

Mais Water On Mars marque surtout l'apogée de Mike Polizze au statut de guitar hero plus que jamais prêt à rivaliser avec la sainte trinité Mascis-Malkmus-Martsch. Complètement intenable sur les tubesques Mercury Retrograde, Rat Race et The Harrowing Wind, Polizze enchaine des riffs aussi pop qu'acérés. Sa voix trainante faisant le reste. Il n'en faudra pas moins souligner le rôle essentiel de l'infatigable section rythmique Kiel Everett - Mike Sneeringer, poumon idéal pour donner de l'influx aux envolées virtuoses et jamais surjouées de Polizze.

Et comme il aurait été dommage de totalement tourner le dos au passé, Purling Hiss se lance dans un everestien Water On Mars qui voit son guitariste retrouver ses ambitions monolithiques. Véritable mot d'excuse pour plaquer des accords très fort et jammer encore plus bruyamment, Water On Mars est l'une des indénombrables réussites de ce disque qui consacre Purling Hiss comme un des groupes les plus excitants de la scène rock actuelle. A l'image de son tardif concert incandescent aux Nuits Sonores, le trio risque fort de renverser quiconque passera sur sa route.

Retour haut de page

Pochette Disque Water On Mars

» Tracklisting

  1. Lolita
  2. Mercury Retrograde
  3. Rat Race
  4. Dead Again
  5. She Calms Me Down
  6. Face Down
  7. The Harrowing Wind
  8. Water On Mars
  9. Mary Bumble Bee

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.