Josephine Foster

Blood Rushing

( Fire Records ) - 2012

» Chronique

le 02.11.2012 à 06:00 · par Sébastien D.

Avec Josephine Foster à la barre, la musique relève parfois de l’évidence, à en devenir déroutante, telle un rayon de soleil franc et massif qui traverse la pièce de sud en ouest.

Une douceur automnale et un rythme espiègle envahissent d’emblée ses dernières chansons. Sans doute l'âme andalouse qu’elle et ses proches ont emportée dans le Colorado natal pour ces enregistrements. Mais c’est bien sûr la voix qui donne le ton, tellement reconnaissable, une de celles qui vous fait oublier toutes les autres (pas encore tout à fait celle d’Angel Olsen, à qui elle fait évidemment penser et chroniquée ici même il y a quelques semaines). Une voix qui transcende tout, une voix qui se joue d’elle-même. Une voix de conteuse qui imprime son propre rythme aux chansons, sans jamais trop en faire. La voix, mais aussi les traits d’un génie fou, d’une chimiste avertie toujours prête à se lancer dans le vide, la tête la première, prompte à se lancer dans toutes les expériences de (dé)composition.

Trois joyaux découverts, mis à nu, pour commencer l’album. Waterfall, Panorama Wide et Sacred is the Star, un trio infernal, gonflé d’un air vif à donner le tournis, semblable à celui des ivresses précoces. Des chansons folk classiques en apparence qui cachent des trésors d’intelligence et d’excentricité : intros trompeuses, ruptures, cascades, montées et fins tragiques en pagaille. Un peu plus tard sur l’album, O Stars reprend la danse chamanique, si bien entamée, mais laissée à un repos salvateur et introspectif sur quelques titres, pour rappeler ô combien les premiers éclats n’étaient pas d’heureux hasards ou des pépites dérobées, mais une descendance bien assumée.

Et là où on ne l’attend pas, Josephine connaît toujours le chemin ou s’y perd bien volontiers... Pour des explosions à ciel ouvert (Geyser), dignes de la grande sœur Daugmar Krause, le magma en pulsion. Ou pour des réveils paisibles et sucrés, baignés de soleil (Words come loose).

Après de telles secousses, on espère la voir barrer longtemps de la sorte !

Retour haut de page

Pochette Disque Blood Rushing

» Tracklisting

  1. Waterfall
  2. Panorama Wide
  3. Sacred is the Star
  4. Child of God
  5. Blood Rushing
  6. The Wave of Love
  7. O Stars
  8. Geyser
  9. Underwater Daughter
  10. Words Come Loose

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.