Neil Young and Crazy Horse

Americana

( Reprise ) - 2012

» Chronique

le 21.06.2012 à 00:00 · par Eric F.

Dieu merci, les années 2000 sont désormais derrière nous. Ce n'est pas le fan de Neil Young qui s'en plaindra, tant le canadien aura traversé cette décennie sans jamais vraiment sombrer, mais sans jamais proposer un album indiscutable non plus, même si Greendale n'en fût pourtant pas loin. Si cette période de disette somme toute relative n'aura pas été aussi catastrophique que cette maudite décennie des eighties, on aura quand même trouvé le temps un peu long. Le dernier album en date, Le Noise, ne nous avait d'ailleurs pas rassuré, tant les expérimentations sonores de Daniel Lanois sur les morceaux électriques en solitaire du canadien avaient salopé les quelques bonnes chansons en stock.

Tout cela n'est désormais plus qu'un mauvais souvenir, puisque Neil Young a enfin décidé de rappeler son Crazy Horse, laissé au ranch depuis 1996 et Broken Arrow (Greendale s'étant fait sans le guitariste Franck "Poncho" Sanpedro), soit une éternité. Revenus par le biais d'une épique vidéo de 38 minutes mélangeant Fuckin' Up et un Cortez The Killer qui n'a pas pris une ride, Neil Young & Crazy Horse donnaient dores et déjà l'impression de s'être quittés depuis quelques jours seulement. Ce sentiment se confirme dès les premières écoutes de cet Americana, aussi électrique qu'enthousiasmant.

Tout d'abord parce que Neil Young n'avait pas sonné aussi direct et incisif depuis trop longtemps. On peut d'ailleurs parler d'un "effet Crazy Horse" tant le canadien perd plusieurs décennies au contact de son fidèle destrier. A l'écoute de ces onze titres, il ne fait aucun doute que l'enregistrement du disque s'est fait dans l'urgence de a à z. Ce qu'Americana perd dans sa mise en place et sa précision par son parti pris live, il le compense aisément par une urgence et une intensité qu'on n'osait presque plus espérer de la part du parrain du grunge.

Le choix de reprendre des vieux standards de la musique populaire américaine s'apparenterait presque à une solution de facilité. Franck Sampedro était d'ailleurs apparemment peu motivé à l'idée de jouer ces morceaux qui font partie intégrante de la culture populaire américaine. Le guitariste aura finalement rapidement changé d'avis quand il s'est rendu compte de ce que Neil Young voulait en faire. Dur d'imaginer que des morceaux comme Tom Dula ou Clementine ne sont pas le fruit de la créativité du canadien. On comprend un peu mieux pourquoi il a déclaré que ces chansons étaient celles du Crazy Horse désormais.

Transformant leur tour de chauffe en tour de force, Neil Young & Crazy Horse n'évitent pas quelques moments dispensables (le balourd Get A Job ou un Gallows Pole en dessous de la version de Led Zeppelin), ce dont on ne tiendra pas rigueur au quatuor, vu la teneur de Oh Susannah, et surtout Jesus Chariot (She'll Be Coming Round The Mountain), véritables carte de visite pour une puissance de feu retrouvée. Inarrêtables, le canadien et son groupe prouvent encore une fois qu'ils ne réalisent jamais autant leur potentiel que dans l'urgence et les prises uniques, quand son rock est le plus fier d'être en vie.

Véritablement flamboyant dans ses solos, Young adresse un doigt fièrement tendu aux rides qui s'accumulent de plus en plus sur son visage. D'ailleurs, seule une relecture classique mais assurée de Wayfaring Stranger le verra choisir l'option acoustique, le Crazy Horse l'accompagnant avec retenue. Il ne faut d'ailleurs pas s'y tromper, Americana est un disque qui annonce un retour sur scène triomphal et mérite tout autre chose qu'un simple statut d'"apéritif" avant un album de chansons originales, annoncé pour un futur proche. Si on ne sait pas si Neil Young pourra tenir le rythme, l'occasion nous est une nouvelle fois donnée de louer son incroyable carrière, ici matérialisée par ce qui sera sans aucun doute un des plus beaux disques rock de l'année.

Retour haut de page

Pochette Disque Americana

» Tracklisting

  1. Oh Susannah
  2. Clementine
  3. Tom Dula
  4. Gallows Pole
  5. Get A Job
  6. Travel On
  7. High Flyin' Bird
  8. Jesus' Chariot (She'll Be Coming Round The Mountain)
  9. This Land Is Your Land
  10. Wayfaring Stranger
  11. God Save The Queen

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.