Mazzy Star

Common Burn / Lay Myself Down

( Rhymes Of An Hour Records ) - 2011

» Chronique

le 03.11.2011 à 06:00 · par Sébastien D.

La mémoire passe le contrôle technique sans révision, presque comme neuve.

Deux titres. Une parenthèse de quinze ans refermée et deux artistes à nouveau réunis : la chanteuse Hope Sandoval et le guitariste David Roback.

Ce retour discographique, c'est d'abord une pochette. Une eau calme dans laquelle se reflètent huit soleils-projecteurs perdus dans la brume. A l'arrière plan, plongée dans l'obscurité, une presqu'île. Un paysage noyé dans un gris vase qui en dit beaucoup sur le court chemin à arpenter avec eux.

La musique est familière, elle nous colle aux basques depuis des années. Une guitare acoustique accompagne des échos électriques, un harmonica prenant parfois subrepticement le devant de la scène. La musique prend le temps d'apparaître, jamais pressée. Elle emplit progressivement le lieu, prenant soin d'aller bousculer les sens dans tous les coins, provoquer l'émoi.

La voix soyeuse de Hope Sandoval vient se poser délicatement sur l'étoffe sonore ainsi tissée. Elle lui donne son épaisseur, son souffle, sa vie et lui offre des ramifications insoupçonnées vers le songe, l'abandon, le dépouillement.

Lay myself down nous sort de là et nous ramène doucement à la réalité, le tambourin rythmant la respiration retrouvée, comme pour mieux prolonger indéfiniment ces fragments intemporels. Mais la plongée n'est pas sans conséquence sur nos êtres, trempés jusqu'aux os, qui risquent de trouver le temps très long jusqu'au prochain souffle chaud, annoncé pour l'année prochaine.

Retour haut de page

Pochette Disque 	Common Burn / Lay Myself Down

» Tracklisting

  1. Common Burn
  2. Lay Myself Down

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.