Tommy Guerrero

Lifeboats and Follies

( Galaxia ) - 2011

» Chronique

le 15.09.2011 à 06:00 · par Mathieu M.

Tommy Guerrero... un nom qui sonne et qui laisse libre cours à l'imagination...  Un nom qui est même familier pour les irréductibles fans de planche à roulettes ayant inlassablement écumé les trottoirs au cours des années 90, un oeil et une oreille toujours tournés vers la Californie.

En effet, Tommy Guerrero a laissé son nom dans l'histoire du skateboard mondial et fût même invité en juillet 2011 par la Gaîté Lyrique à Paris pendant le cycle entier consacré au skateboard : "Public Domaine". Tommy, comme le skateboarder old-school qu'il est et restera, comme fondateur de la marque Real Skateboards, mais aussi comme musicien talentueux, programmé aux côtés de Dinosaur jr, Mix Master Mike, Antipop consortium...

De là à dire que Tommy Guerrero joue de la skatemusic, mieux vaut ne pas s'y risquer.  Primo parce ce qu'on ne sait pas ce que c'est.  Secundo parce que ce sixième album Lifeboats and Follies livre une nouvelle fois une musique haute en couleurs et métissée à souhait qui ne rentre dans aucune case ni ne sied à aucune mode.  Un savant mélange, pourquoi pas soyons fous, de groove du désert, de jazz west-coast, de bossa holywoodienne, de surf-downtempo ou de beach-mambo... Ca non plus on ne sait pas ce que c'est mais il s'en fout, il l'invente. Cette fois encore en matière de musique, le bon goût et l'innovation restent à l'ouest.

Mélanger les genres est le principal trait de caractère de cet album finalement bien personnel, truffé de petites ambiances bien trempées que l'on souhaiterait sans fin... Un sentiment déjà touché du doigt par le passé face aux guitares et paysages de Calexico, aux trompettes et nostalgies de Dirty Three, aux percussions et batifolages instrumentaux des Beastie Boys...

Mais l'humeur est décidément californienne : cool, classe and relax. L'été est la seule saison, le jour se lève en prenant son temps, le soleil brille, Tommy Guerrero envoie des ollies flip sur sa mini-rampe et prends sa guitare l'après-midi. La vie quoi.

Un album en forme de bande originale d'une vie légère et intemporelle qui groove quoi qu'il arrive... et quels qu'en soit les invités : Tommy en compositeur et multi-instrumentiste s'entoure de Marc Capelle à la trompette, Tony Sevener aux congas et le pote de toujours, Money Mark aux claviers...

Le résultat est riche et se tient de bout en bout en parfait équilibre, ce qui semble être le mot qui convient le mieux au personnage.

D'ailleurs à ce propos, fini les blagues. Guitare ou skateboard, il faut choisir. Ou alors pour les acrobaties, c'est protèges-poignets obligatoires. A l'ancienne. Parce que nous, on attend la suite. Il faut que ça roule.

Retour haut de page

Pochette Disque Lifeboats and Follies

» Tracklisting

  1. yerba buena bump
  2. cut the reins
  3. march of the masses
  4. tomorrow's goodbye
  5. the same confusion and hope
  6. bullfights on broadway
  7. que s'est-il passé?
  8. the last maverick
  9. puesta del sol
  10. on the west
  11. red for green
  12. the lonely and the only
  13. nomadic static
  14. 6 feet for 6 figures

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.