Explosions in the Sky

Take Care, Take Care, Take Care

( Temporary Residence / Bella Union ) - 2011

» Chronique

le 17.08.2011 à 00:00 · par Mathieu M.

La nouvelle tomba dans l'hiver : nouvel album d'Explosions in the sky! J'accueillis l'information sans ciller, et surtout sans déboucher le champagne : bien malin qui pouvait deviner la couleur des eaux dans laquelle ces texans-là naviguent désormais. Certes, les eaux devaient être noires à cause d'une certaine marée sur les côtes du Texas, mais pas assez pour réduire le groupe au silence malgré les quatre années écoulées depuis leur dernier album magistral, all of a sudden, i miss everyone, paru en 2007.  En dépit de quelques légers travers sur les précédents albums comme une certaine redondance de la vieille recette déflagration sonore/retour aux calmes sibyllins et mélodiques, le tout pendant onze minutes!, le groupe a toujours intéressé par sa personnalité sans concession et son engagement au service (pour une fois!) du post-rock.  Avec EITS, le post-rock, on ose à nouveau le définir, et l'aimer pour ce qu'il est : faire du neuf avec du vieux, de nouveaux frissons avec de vieux instruments. Magnifier l'emploi abusif des guitares. Faire parler la poudre et créer un mur du son parfait. Oublier les couplets, les refrains. Chuchoter une mélodie limpide et entêtante. Et continuer d'écrire l'histoire.

Dans le cas d'Explosion in the sky, les quatre longues années d'absence discographique sont vite oubliées. Cette si nécessaire et si délicieuse attente marque visiblement le passage à la maturité, voir à la consécration. Revenir en 2011 avec ce nouvel album take care, take care, take care revient à jeter un nouveau pavé dans la mare tellement l'exercice est réussi. Accessible, percutant, efficace, les premières écoutes m'enthousiasment très vite et me donnent ce qu'il me manquait : plus de clarté dans les propos, les morceaux nous entraînent avec émotion le long de ces beaux enchevêtrements mélodiques si bien maîtrisés et nous conduisent avec délectation vers ces fins ravageuses sans perdre pour autant cette beauté constante et naturelle.  Rien ne nous égare plus désormais.  A noter également, sur trembling hands, le groupe s'essaie à un morceau plus court, plus pop et plus brut à la fois. Une véritable flèche tendue, on en redemande.  

Un album juste, tout simplement, qui laisse présager encore plus de cruauté dans l'attente du prochain.

Retour haut de page

Pochette Disque take care, take care, take care

» Tracklisting

  1. Last Known Surroundings
  2. Human Qualities
  3. Trembling Hands
  4. Be Comfortable, Creature
  5. Postcard From 1952
  6. Let Me Back In

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.