Acetate Zero

Le Réglage Précis Du Zéro

( Orgasm Records / Arbouse ) - 2011

Le double vinyle est uniquement disponible via le site du groupe (acetatezero.pagesperso-orange.fr)

» Chronique

le 05.11.2011 à 00:00 · par Gaël P.

D'emblée la somme de titres exécutés sur ce nouvel album par le groupe parisien Acetate Zero, pour plus d'une heure de musique, fait penser qu'il va falloir de nombreuses allées et venues pour bien apprécier ce qui nous est proposé ici dans un registre tergiversant entre folk et rock lo-fi, non loin des propositions du label Siltbreeze, à ranger quelque part entre Sic Alps et Psychedelic Horseshit. Pourtant on se fait rapidement des favoris parmi tous ces morceaux selon ses propres aspirations. Pour ma part, ce sont les titres les plus énergiques qui me séduisent le plus, d'où une certaine préférence pour le second volet de ce disque qui contient à mon sens les plus réussis. Quand bien même l'ouverture de l'album par un puissant Nonetheless en convaincrait plus d'un. C'est que ce second temps, probablement par un meilleur enchainement des morceaux comme une voix féminine plus stimulante (la symbiose, plus à contre-courant, de sa fragilité avec les frasques électriques - superbement réussie sur The Ascent Manifest), parvient à rendre compte, d'une meilleure façon, d'une identité plus forte du groupe. Il ne sera pas question pour autant de bouder la délicatesse de Wavering Cares, composition dont les parties parfaitement disposées et équilibrées saisissent sensiblement l'auditeur.

Assurant de manière judicieuse l'équilibre des parties instrumentales et des parties chantées - il n'y a qu'à écouter By The Fireside pour s'en rendre compte, Acetate Zero accomplit également - c'est là un de ses points forts - des moments saisissants lors de leurs jonctions par une agilité réellement estimable. Ceci notamment en délivrant et croisant de multiples affinités musicales, de manière élégante et naturelle, comme en convient la rencontre parfaitement ménagée d'un slowcore décomplexé période 1990s (dont sont également tributaires les contemporains d'American Analog Set) et de vocalises typées David Grubbs sur Railtracks ; ou, tout aussi bien, sur Même ville sous la pluie, le développement d'un registre similaire à du mv & ee se confondant sur sa fin avec les répétitions lancinantes de My Bloody Valentine. En somme, écartant d'office le classement dans un registre bien déterminé tout en sachant éviter l'égarement, Le Réglage Précis du Zéro est pensé, par l'exhaustivité de son contenu, son caractère en quelque sorte absolu, à la fois tant pour le plaisir des inconditionnels que pour celui des néophytes - ces derniers étant à même d'apprécier à sa juste valeur le groupe sans en passer nécessairement par le défrichage de toute une discographie.

Retour haut de page

Pochette Disque Le Réglage Précis Du Zéro

» Tracklisting

    Disque 1

  1. Nonetheless
  2. Middlefields
  3. Silent
  4. Last In Class
  5. Wavering Cares
  6. Catharian Mist
  7. Perverted Affair
  8. The End Is Here
  9. Are You Ready To fall
  10. Come & strike Back
  11. Lurid Painting For Nothing
  12. Le Réglage Précis du Zéro
  13. Tactical Bodycheck
  14. Something Got's Me Wrong
  15. By The Fireside

    Disque 2

  16. Railtracks
  17. Snow White Carbonized
  18. 68000km
  19. Même Ville Sous La Pluie
  20. Hidden Peak
  21. Walking Dead
  22. The Ascent Manifest
  23. The North Is Avenged
  24. Turn Off
  25. My Kingdom For An Island (Part 1)
  26. Blessed By Catastrophe
  27. Feign The Control
  28. Like To Be Forgotten
  29. Gravity Wax

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.