Scott Tuma

Dandelion

( Digitalis ) - 2010

» Chronique

le 27.12.2010 à 00:00 · par Gaël P.

C'est avec discrétion que Scott Tuma, membre du fameux Souled American, poursuit sa carrière en solo sans que ses albums ne jouissent d'échos critiques très importants. On se demande bien ce qui a pu laisser de côté des disques comme Hard Again (2001) et The River (2003), véritables perles introspectives proches du travail de Loren Connors, une teinte ambient en supplément. Not For Nobody (2008), premier disque de Tuma chez Digitalis, poursuivait de manière estimable ces deux premières réussites.

Ce nouvel album tranche avec les précédents par une sorte de mise en sommeil de la musique habituelle de Tuma, l'ambient minimaliste prenant le pas sur l'americana. On pratique ici un certain art de l'indicible. Les compositions, étant comme étouffées, ne parviennent pas à former une matière lisible. Conséquence de cela, la première moitié de l'album est imprégnée d'un flottement, l'auditeur n'ayant pas de repère quant à la direction que le disque pourrait prendre. Le recours à des morceaux courts, sortes d'introductions d'albums se succédant, comme à des compositions fantômes où se succèdent des ambiances diverses - mêlées à des bruits de nature - n'y est pas pour rien. La sortie de l'expectative se réalise lorsque sur Hope Jones (Jason's Song) l'on retrouve les égarements sensibles de la guitare de Scott Tuma. L'apparition d'un morceau lisible permet à toute cette première partie endormie du disque d'acquérir une valeur plus prégnante. Free Dirt, sommet de l'album, monolithe sombre et mélancolique à la fois, démontre ensuite les capacités du musicien sur le long terme, sa faculté à manier le développement en parallèle de plusieurs instruments. Les amateurs de plongées mélancoliques quant à eux retrouvent avec les deux derniers morceaux, True History et The Roses Are Red, le charme habituel des compositions des anciens albums.

Plus sombre, moins accessible, quasi expérimental, ce quatrième album nous offre une meilleure idée de ce que Scott Tuma est capable de réaliser aux frontières de plusieurs genres. Du chardon ou de la rose, on ne sait lequel vaincra au sein de sa musique.

Retour haut de page

Pochette Disque Dandelion

» Tracklisting

  1. San Luis Free 2E
  2. Old Woman
  3. Red Roses For Me
  4. Oakum
  5. Again & Again
  6. Hope Jones (Jason's Song)
  7. Free Dirt
  8. True History
  9. The Roses Are Red

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.