Greg Haines

Until The Point Of Hushed Support

( Sonic Pieces ) - 2010

» Chronique

le 09.09.2010 à 00:00 · par Janf R.

Le Slumber Tides de Greg Haines est apparu, dans la discographie Miasmah, entre le Plexus II de Encre et le Daydreaming de Rafael Anton Irisarri. De solides références et d’excellents auspices pour le premier album du jeune Anglais, pianiste et violoncelliste de formation.

Quatre ans plus tard, Until The Point Of Hushed Support parait chez Sonic Pieces et illustre à nouveau les intentions du Berlinois d’adoption. Des intentions empreintes du même romantisme noir. Onirique et austère. Entre classicisme et expérimentations. Et pleinement dans la lignée des influences avouées du jeune homme : Steve Reich, Gavin Bryars, Philip Glass ou Arvo Pärt.

Un album plus ambitieux, plus orchestré que son prédécesseur. Enregistré à Berlin, dans cette église Grunewald qui fut en 2009 le théâtre du The Bells de Nils Frahm. Une ambition traduite par la contribution d’un quatuor à cordes (violon, violoncelle et deux contrebasses), d’un saxophone. D’une voix (Kristin Evensen Giæver) et d’un piano (Nils Frahm). Pour un son plus ample, plus généreux. Et quatre pièces à la durée croissante.

Industry Vs. Inferiority, minimaliste et distancié, en court prologue immersif. Le piano de Nils Frahm prend possession de la scène. Pose les bases d’un ton général. Grave et habité.

Marc’s Descent. Dix minutes glaçantes. Une descente qui voit cordes, orgue et voix de Kristin Evensen Giæver ouvrir les portes d’un monde musical aux airs de requiem. Dramatique et noir.

In the Event of a Sudden Loss. La descente se fait plongée. Dans un état qui ne peut être complètement conscient. Extraits radiophoniques distants, orgue méconnaissable, naissance d’une section de cordes. Quelques cloches. Des bribes de mélodies. Immobilité et perception pure. Celle d’un immense vide. D’un néant, sans repère.

Il faut pourtant continuer. Atteindre un autre rivage. Until The Point Of Least Resistance. Apercevoir un peu de lumière. Laisser les cordes élever un peu leur tonalité. Faire confiance à l’orgue et se laisser porter. Lever les yeux. Respirer enfin. État de sensibilité extrême. Sérénité. Solitude. Avec un piano. Dans un noir devenu blanc.

Retour haut de page

Pochette Disque Until The Point Of Hushed Support

» Tracklisting

  1. Industry vs. Inferiority
  2. Marc's Descent
  3. In The Event Of A Sudden Loss
  4. Until The Point Of Least Resistance

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.