Mayyors

Deads

( Hurling Man ) - 2009

» Chronique

le 08.01.2010 à 06:00 · par Dominique K.

Nous aurions pu, à la rédaction de Millefeuille, concocter avec soin un petit top des EP's 2009. Oui, nous aurions pu, car parfois, ils se glissent plus de choses intéressantes dans ce format court que sur LP. Si nous l'avions fait, j'aurais mis ce Deads en haut de ma pile et écrit quelques lignes sur tout le bien que je pensais de ce groupe de Sacramento, les Mayyors. Mais voilà, pour écrire sur un groupe et sa musique, il faut que l'on puisse trouver sur le Net de quoi se mettre quelque chose sous la dent. Le groupe semble entretenir une certaine distance vis-à-vis de ce média : pas de site personnel, pas de MySpace et même le label est virtuellement inexistant. En glanant les informations ici et là, on sait néanmoins qu'ils ont fait une session chez WFMU, ont déjà sorti une dizaine de singles (très difficiles à trouver) et qu'un journaliste de Dusted Magazine a chroniqué cet EP sur son blog. Voilà pour la (brève) présentation, reste la musique.

J'ai souvent entendu depuis 30 ans que le punk était mort, sauf que ce mouvement a pris la tangente avec une force et une vitalité, dont on a du mal à imaginer la portée, sans se prendre quelques retours violents. Mayyors est peut-être, à l'heure actuelle, le sommet de l'iceberg d'un mouvement de fond qui émerge à nouveau aux Etats-Unis. Et même si le mouvement Hardcore n'a pas connu réellement de pause, depuis son émergence au tout début des années 80, il faut avouer que la disparition de ses têtes d'affiche a laissé un léger vide derrière. L'électro-noise du groupe de Sacramento a ceci de réjouissant qu'il ne s'embarrasse pas des convenances du genre : le groupe balance fort et son chanteur chante au milieu de son public. Cet EP, Deads, est un court résumé de la force brute que dégage ce groupe. Quatre morceaux courts. Très courts. Une violence à fleur de peau qui fait trembler les murs. Une voix coupante. Et si le titre éponyme cache bien son jeu, il faut se tourner vers un autre morceau Ghost Punch qui lui résume assez bien cette tentation à un retour simple, concis et efficace d'une musique directe et sans fioritures. Un Do It Yourself rafraîchissant et nécessaire.

Retour haut de page

Pochette Disque Deads

» Tracklisting

  1. The Crawl
  2. Ghost Punch
  3. Clicks
  4. Deads

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.