Herman Düne

Mas cambios

( Track and Field ) - 2003

» Chronique

le 29.09.2003 à 12:00 · par Eric F.

Quasiment une année sans avoir vu de nouvel album d'Herman Düne paraitre, ça pourrait presque sembler étrange. Que les enthousiastes se rassurent, ce Mas Cambios à peine digéré qu'ils pourront déja se réjouir d'un Mash Concrete Metal Mushroom dans la foulée. Les habitués du groupe savent de toute façon à quel point les nouvelles sont souvent envoyées par ce trio franco-suédois par le biais d'albums solos (principalement pour André), de collaborations incessantes (Jeff & Jack Lewis, Turner Cody, Wave Pictures, Red et j'en passe...) ainsi que de tournées sans fin aux quatre coins de l'Europe et des Etats Unis. L'écoute d'un album des Düne montre à quel point on a affaire avec des passionés de musique qui loin de pomper bêtement leurs idoles (Lou Barlow, Will Oldham, Cat Power et Sonic Youth en tête) parviennent album après album à bâtir leur propre monde musical. Le titre de cette nouvelle livraison suggère des changements. Pourtant on rentre toujours aussi facilement dans leurs chansons douces amères de coeurs momentanéments brisés avant que les singes n'envahissent les paroles, comme sur le sautillant In August qui porte inmanquablement la signature traditionnelle du groupe, le nombre de titres construits sur cette structure étant d'ailleurs difficle à compter et pourtant de nouvelles mélodies en resortent à chaque fois.

Il y a quand même quelques nouveautés sur ce quatrième album "officiel" du groupe comme le montre With a fistfull of faith, le morceau introductif où les claviers ont également leur mot à dire. La rythmique est entrainante, le refrain acrocheur, on aurait pu faire pire comme début d'album d'autant plus que le titre suivant Red Blue Eyes se révèle bien vite addictif avec son lead à la double flûte. Pour la première fois, les chansons sont équitablement réparties entre les deux frangins barbus qui prennent le micro à tour de rôle. On alterne également entre les tempos entrainants et les titres plus mélancoliques ou André tire le mieux son épingle du jeu, meme si le catchy My Friends Killed My Folks est plutôt réussi. La plus belle réussite de l'album dans ce domaine est sans conteste Winners Lose où Mike "Prewar Yardsale" Rechner et Doug "Purple Organ" Black donnent un petit coup de main vocal pour un couplet chacun. Ce sont d'ailleurs bien loins d'etre les seuls intervenants sur cet album : l'enregistrement s'étant éffectué a Brooklyn les Düne en ont ainsi profité pour convoquer une bonne partie de l'intelligentia folk locale, à savoir Jack Lewis, Turner Cody, Diane Cluck ainsi que Spencer Chackedis et Laura Och. Cette dernière s'illustre parfaitement sur le tubesque The Static Comes From My Broken Heart, mais les chansons ne sont jamais aussi efficaces que quand le Flower Choir ensemble assure les choeurs, par exemple sur la magnifique montée vocale de la fin de In The Summer Camp ou de l'énorme Sunny Sunny Cold Cold Day. Réfléxion faite, peu de titres n'ont pas de potentiel tubesque, on ne peut que s'incliner devant ces chansons qui ne sont tristes que pour mieux en rire. Bien sûr, on peut regretter que la spontanéité des versions live soit réduite car certains titres tournent depuis pas mal de temps dans le répertoire quasi infini du groupe sur scène, tout comme la traditionnelle montée de So Not What I Wanted se fait cruellement absente, mais la réussite de cet album n'en reste pas moins évidente.

Retour haut de page

Mas cambios

» Tracklisting

  1. With a Fistfull of Faith
  2. Red Blue Eyes
  3. Show me the Roof
  4. My Friends Kill my Folks
  5. In the Summer Camp
  6. In August
  7. You Stepped on Sticky Fingers
  8. Sunny Sunny Cold Cold Day
  9. At your Luau
  10. Winners Lose
  11. The Static Comes from my Broken Down Heart
  12. So Not What I Wanted

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.