Why?

Eskimo Snow

( Anticon ) - 2009

» Chronique

le 25.09.2009 à 06:00 · par Vincent B.

WHY? aime brouiller les pistes. Son quatrième LP est une nouvelle pierre apportée à cette magnifique architecture d'influences brouillées, de styles inventés. Ce que WHY? arrive à faire, et qui est surprenant étant donné son potentiel, c'est de ne jamais succomber à la tentation de l'auto-plagiat. Et pourtant, qu'il fasse du Hip-Hop, de la Pop-Hip-Hop, de la Pop-Hip-Hop-Folk-Electro-rock, de la Folk, comme c'est surtout le cas ici, la touche caractéristique de WHY? est indéniable, flagrante, captivante et fascinante. (Ici l'auteur s'excuse de son envolée subjective). De la même manière que Beck incarnait, en marge du mainstream, une certaine forme musicale autodidacte et changeante, à la stylistique typique des années 90, WHY? pourrait prétendre à ce rôle dans les années 2000.

L'album a été enregistré pendant les sessions d'Alopecia. On pourrait donc penser qu'il s'agit d'une sorte de recueil de B-sides des sessions d'enregistrement. A tort.

On sent avec Eskimo Snow une volonté claire du groupe de sonner différemment. Plus folk. Moins d'arrangements électroniques. Le résultat est plus proche de ce que le groupe offre en concert. Car WHY?, souvent réduit à son leader, est un groupe de virtuoses. Aussi prodigieux par son énergie et sa technique sur scène que par la finesse de ses arrangements sur albums. Eskimo Snow nous propose le son et l'énergie d'un groupe en studio. Si la teneur des compositions est proche de celles d'Alopecia, coïncidence d'époque oblige, les arrangements et le choix des morceaux proposent un nouveau versant de la créativité du groupe phare d'Anticon.

Idéalement, on aurait aimé qu'Eskimo snow sorte en même temps qu'Alopecia, sous forme d'un double album. Mais il semble assez évident que le mixage et les choix de production de ce nouvel opus sont une conséquence de la tournée, quasi ininterrompue, du groupe, depuis avril 2008. D'où la volonté de restituer cela sur un album. Et la justification d'une sortie si tardive. Maturation après une tournée sans fin des sessions enregistrées auparavant.

La seule déception concerne Into the shadows of my embrace, sur lequel le flirt de WHY? avec la pop frise la facilité. Mais ce faux bond est effacé d'un revers de main avec One rose, un joyau folk dans ses mélodies, et l'on connaît le talent de Yoni Wolf en termes de compositions mélodiques. En termes d'écriture également.

Sur This Blackest Purse, Wolf chante: "I'm still wearing my ex girlfriend dead ex boy friend's boxers". Avant d'entamer un refrain qui provoque un effet sur le corps que bien des drogues échoueraient à provoquer. Blackest Purse est à Eskimo snow ce que Song of the sad assassin était à Alopecia. Son titre phare. L'opus est indéniablement plus sombre que les précédents, encore que l'obscurité ait toujours été prégnante chez WHY?. Une obscurité non pas pesante, faite de plomb, mais ironique, que l'on perçoit au fond du tunnel, à la place de la lueur vantée dans les fables.

L'album se termine sur Eskimo snow, qui donne son titre à l'ensemble. Sur cette ballade mélancolique de clôture, la voix de Wolf semble habitée d'une tristesse nouvelle. L'un des titres ou Wolf se dévoile le plus, comme lassé des sophistications, de ses propres singularités caractéristiques. Le titre dure deux minutes trente. On l'aurait écouté pendant des heures. C'est le seul vrai reproche que l'on puisse faire. On l'écoutera en boucle, en conséquence. Bel hiver en perspective.

Retour haut de page

Pochette Disque Eskimo Snow

» Tracklisting

  1. These Hands
  2. January Twenty Something
  3. Against Me
  4. Even the Good Gone
  5. Into The Shadows Of My Embrace
  6. One Rose
  7. One Rose Walk, Insomniac
  8. Bearkeley By Hearseback
  9. This Blackest Purse
  10. Eskimo Snow

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.