Anthony Braxton

Seven Compositions (Trio) 1989

( hatOLOGY / Harmonia Mundi ) - 2009

» Chronique

le 22.07.2009 à 06:00 · par Mathias K.

HatOLOGY réédite Seven Compositions (Trio) 1989 d’Anthony Braxton, qui joue ici en trio : c’est une excellente nouvelle et l’occasion d’entendre un jazz free à la fois débridé, nerveux, et bougrement affûté d’un point de vue théorique.

Les sept compositions de ce titre se distribuent en trois moments, pour un long set plus écrit qu’improvisé, donné à Amiens en 1989, à la « MaCu », la Maison de la Culture. Braxton y fait, dans l’excellence, démonstration du principe des « logiques multiples » avec d’autres partenaires que son quartet habituel. Ici, il est entouré de Tony Oxley à la batterie et, pour la première fois, de l’Australien Adelhard Roidinger, musicien rare, à la contrebasse (le quartet classique est, pour mémoire, Marilyn Crispell au piano, Mark Dresser à la contrebasse, et Gerry Hemingway à la batterie). Les sept compositions distribuées en trois medleys reliés par de brèves improvisations sont, respectivement : les compositions 40D et 40G de Braxton, All the Things You Are de Kern et Hammerstein, The Angular Apron, écrit par Oxley pour Braxton, et les compositions 6A, 40J et 110A du leader.

A présent, un peu d’histoire. Braxton forge le concept des multiple logics à la fin des années 80. Ce principe d’interprétation – qui est aussi un principe de récriture – stipule que les parties individuelles de toutes compositions peuvent être interprétées simultanément et combinées librement. Ce principe a pour conséquence de recomposer aléatoirement les morceaux jouer, et dans ce processus, de les rendre méconnaissables. Il en résulte d’étranges collages polyphoniques qui engendrent des écarts brutaux et surgissent dans la durée de l’interprétation par déflagrations d’énergie. C’est particulièrement sensible sur All the Things You Are, dont on mesurera la métamorphose qui lui est imposée...

C’est une forme de surprise perpétuelle, susceptible de surgir à chaque seconde, qui est ici proposée à l’auditeur autant qu’aux musiciens. D’un blues lancinant, (composition 40G), le trio se lance dans des couleurs impressionnistes (composition 40J), d’une mélodie bien connue (All the things you are, pour ne pas le nommer) à l’abstraction d’un minimalisme personnel (composition 6A), voire à de purs collages de fragments en liberté (composition 110A).

Les raisons de couvrir Anthony Braxton de louanges abondent quel que soit l'enregistrement évoqué : virtuosité, intelligence du propos, technicité du jeu, intensité de la musique délivrée. Tout cela se vérifie ici et, plus que jamais sur cet enregistrement, frappe la puissance d’une démarche avant-gardiste libre, jamais absconse, toujours passionnante.

Retour haut de page

Pochette Disque Seven Compositions (Trio) 1989

» Tracklisting

  1. Composition 40D / Composition 40G (+63)
  2. All The Things You Are / The Angular Apron / Composition 6A
  3. Composition 40J / Composition 110A (+108B+69J)

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.