Heartless Bastards

The Mountain

( Fat Possum ) - 2009

» Chronique

le 05.08.2009 à 06:00 · par Gaël P.

C'est sur l'album hommage à Junior Kimbrough Sunday Nights qu'on avait découvert, pour la première fois, Heartless Bastards. Parmi de nombreux groupes ayant un rapport plutôt fusionnel avec le blues (entre autres The Black Keys, Iggy & The Stooges ou bien Blues Explosion), le trio, emmené par la chanteuse et guitariste Erika Wennerstrom, nous livrait un morceau énergique et compulsif. A l'époque, le groupe n'en était encore qu'à ses balbutiements et jouissait du seul statut de groupe anonyme se retrouvant sur une compilation de prestige. Après deux albums qui ne semblent pas avoir réellement franchis le territoire américain en termes de notoriété, ce troisième album, The Mountain, bénéficie d'une certaine audience européenne. Cela peut-être grâce à l'ouverture du label Fat Possum, depuis quelques temps, à des musiques sortant du blues pur (comme l'a pu attester, par exemple, la sortie de l'album de Colour Revolt). Subissant l'hécatombe de décès des vieux bluesman qui faisaient la rénommée du label, Fat Possum semble avoir décidé de mettre un peu d'eau dans son vin en misant sur de jeunes groupes qui, s'ils ne délaissent pas le blues, se retrouvent aussi dans des musiques plus sages.

C'est donc dans l'alternance de compositions folk, rock et blues que se dessine l'identité de l'album. Le plus souvent, le groupe enchaîne morceaux nerveux et morceaux calmes, ce qui crée des relâchements où Erika Wennerstrom pose sa voix et prends plus son temps (à l'inverse des morceaux de blues-rock speedés) comme sur Hold Your Head High et sa lassitude convaincante. Malgré ces précautions, l'équilibre de l'album ne tient pas, la faute à la toute première composition de l'album, The Mountain, qui, par sa brillante structuration et sa myriade de sonorités (la juste utilisation de la pedal steel y est pour beaucoup), rend anecdotique tout ce qui va suivre. Avec cette composition, on se rend compte de ce que le groupe est capable et on est bien malheureux de n'y trouver aucune trace par la suite. Un défaut de l'avoir placé en ouverture de l'album? Peut-être. Toujours est-il que même reléguée plus tard dans l'album, elle aurait fait mouche. Si Heartless Bastards n'arrive pas à convaincre par cette baisse de régime, certaines de leurs aptitudes pourraient leur être favorables sur le prochain album. La suite en jugera.

Retour haut de page

Pochette Disque The Mountain

» Tracklisting

  1. The Mountain
  2. Be So Happy
  3. Early In The Morning
  4. Hold Your Head High
  5. Out At Sea
  6. Nothing Seems The Same
  7. Wide Awake
  8. So Quiet
  9. Had To Go
  10. Witchypoo
  11. Sway

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.