Wooden Shjips

Wooden Shjips

( Holy Mountain ) - 2007

» Chronique

le 17.06.2009 à 06:00 · par Eric F.

Le chroniqueur imbécile reconnait sa faute : pendant bien longtemps, il a soigneusement fait en sorte que sa route ne croise pas celle des Wooden Shjips, ne serait-ce que pour cette orthographe expérimentale qu'il craignait de retrouver, à un degré trop important pour être supportable, dans la musique du groupe. Mais un jour, sans trop savoir pourquoi (était-il guidé par une force supérieure et bienveillante ?), le chroniqueur imbécile se transforma en chroniqueur ahuri. Ahuri par quoi ? Tout simplement par le fait qu'il soit passé à côté d'un groupe aussi précieux pendant aussi longtemps.

Notre chroniqueur a beau être stupide, il n'en a quand même pas moins quelques repères : les premières mesures de Losin' Time lui évoqueront instantanément The Stooges jammant avec Yo La Tengo (à se demander s'il ne s'agirait pas d'un projet parallèle mené par Ira Kaplan). Grand amateur de guitares électriques pas toujours domptées, notre chroniqueur ne pouvait que tomber dans le panneau. Et plutôt deux fois qu'une si vous voulez son avis. Car autant sur les pistes concises que sur les longues planeries, les Wooden Shjips semblent touchés par la grâce.

Wooden Shjips, ou le genre d'album qu'on a tout de suite envie de conjuguer au plus que parfait : comment ne pas succomber aux uppercuts de Losin' Time, relevés par un magnifique clavier pop ou ne pas partir en apesanteur dans la galaxie ensoleillée de Shine Like Suns ? Cette impression de plénitude est paradoxalement renforcée par la voix, qui est parfois difficilement compréhensible, comme si elle aussi s'était laissée piéger dans ce grand raout cosmico-électrique.

On louera donc l'habilité du groupe à alterner planant et tension sans que tout cela ne nous ennuie une seule seconde. On se demande d'ailleurs bien pourquoi Dance, California est également présente en version edit, tant ses huit minutes passent comme une lettre à la poste. Quoi qu'il en soit, le chroniqueur a juré qu'on ne l'y reprendra plus de sitôt et tente de s'absoudre par une écoute régulière et enthousiaste de ce disque. Il vous suggère fortement d'en faire de même.

Retour haut de page

Pochette Disque Wooden Shjips

» Tracklisting

  1. We Ask You To Ride
  2. Losin' Time
  3. Lucy's Ride
  4. Blue Sky Bends
  5. Shine Like Suns
  6. Clouds Over Earthquake
  7. Dance, California (Radio Edit)
  8. Dance's Not Your Friend
  9. Space Clothes
  10. Shrinking Moon For You
  11. Dance, California

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.