The Thermals

Now We Can See

( Kill rock stars ) - 2009

» Chronique

le 06.04.2009 à 06:00 · par Eric F.

Le signal était alarmant : depuis sa découverte, je ne pouvais plus me passer de The Thermals, plus particulièrement de leur The Body, The Blood, The Machine. Il n'est pas rare que des groupes rentrent à vitesse grand V dans ma vie, mais les symptômes du vrai coup de foudre ne se sont toujours pas dissipés. Plusieurs mois plus tard, le groupe de Portland squatte toujours mes playlists.

Ca n'est surement pas Now We Can See qui viendra changer cette donne. Peut-être est-ce parce qu'il commence le disque en mourant (When I Died) que Hutch Harris se libère. Aussi incisif que sur l'album précédent, le guitariste semble avoir beaucoup travaillé sur sa voix (pour mieux éviter de sonner comme John Darnielle, phénomène récurrent ?) que l'on peine parfois à reconnaitre.

Si The Body, The Blood, The Machine matraquait Dieu, ses dévots et l'administration Bush, Now Can See semble également revêtir une approche thématique, celle de la mort. Mais comme sur l'album précédent, le groupe évite d'en faire des tonnes. La mort a presque des côtés joyeux ici (When I Died, You Dissolve), développés par des mélodies aussi insouciantes qu'attractives...

Ce nouveau disque, encore une fois enregistré en duo (pas de batteur fixe à l'horizon semble-t-il), assure à The Thermals la confirmation qu'ils sont bien plus qu'une alternative crédible aux fatigués Weezer. Tant pis si ce disque n'apportera pas grand chose de neuf ou n'arrivera pas à enchaîner les tubes comme sur le disque précédent, tant on se réjouit bien assez du fait qu'il maintienne le groupe à un réjouissant niveau d'excellence.

En naviguant entre la pop, le punk et le rock, The Thermals se permettent même le luxe de singer certains plans dignes de Green Day (Liquid In, Liquid Out), sans arriver à se couvrir de ridicule. Magnifiques cerises sur le gâteau, l'entêtant single Now We Can See ainsi que la power-ballad At The Bottom Of The Sea, aussi parfaite dans sa construction que son exécution. Une fois de plus, rien d'autre à faire que de s'incliner devant The Thermals.

Retour haut de page

Pochette Disque Now We Can See

» Tracklisting

  1. When I Died
  2. We Were Sick
  3. I Let It Go
  4. Now We Can See
  5. At The Bottom Of The Sea
  6. When We Were Alive
  7. I Called Out Your Name
  8. When I Was Afraid
  9. Liquid In, Liquid Out
  10. Howe We Fade
  11. You Dissolve

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.