Strings of consciousness & Angel

(s/t)

( Conspiracy ) - 2009

» Chronique

le 11.03.2009 à 06:00 · par Marteen B.

Strings Of Consciousness & Angel n'est pas un singulier nom de groupe, mais deux noms singuliers, ici réunis pour un enregistrement commun.

Strings Of Consciousness affiche un line-up idéal pour la musique de chambre contemporaine, avec Phillipe Petit (laptop et platines), Hervé Vincenti (guitare, laptop), Raphaëlle Rinaudo (harpe, musicienne croisée chez Pierre-Yves Macé), Nicolas Dick (guitare), Pierre Fénichel (contrebasse), Mark Beazley (basse, membre de Rothko), Perceval Bellone (accordéon et bols tibétains). Le groupe, à formation mobile, officie dans ce registre indéfini qui se plaît à rendre savantes les musiques populaires.

Angel est un duo électroacoustique formé par Ilpo Väisänen et Dirk Dresselhaus, et fréquemment rejoint par Hildur Gudnadottir, violoncelliste de Múm.

L'album conçu en collaboration comprend deux plages aux musiciens mélangés.

Sur la première, un archet frotte une corde de violoncelle et tient une unique note, laquelle est ébréchée, excoriée par des moyens électroniques, un souffle et une vibration ; elle oscille entre musique et bruit, entre assonance et dissonance, tour à tour lancinante et discordante ; une pulsation de note, une dimension originelle, vitaliste ; la note baigne dans un magmas levé, comme une tempétueuse barque : un accordéon vient se greffer à la note, nager près d'elle tel un dauphin, plonger, disparaître, reparaître, une guitare vient doubler la note, la détailler en éclats cinglants, la houle enfle en couches multiples aux motifs répétés, le volume croît, le spectre s'élargit, et puis tout est avalé dans un cauchemar grondant, cataracte et point final.

En face B, une progression moins paroxystique produit un effet différent, plus acoustique, volontairement moins dense et serré ; l'accordéon est l'élément central, avec des motifs répétés, une intervention forte de bols tibétains en rythmique acide ; la guitare crée des ondes concentriques et des rayures ; les couches sonores sont des volutes, elles concluent sur un large carillon. Les instruments sont ici nettement distincts, et leurs sonorités singulières mises en avant. On reste néanmoins dans une volonté de trouver avec les moyens de la musique improvisée une texture proche des recherches de la musique contemporaine. Et si cette musique ne semble pas destinée à jouer des affects de l'auditeur ni se prêter à une transcription dans le registre sentimental (mélancolie, joie, consolation, méditation...), elle réalise pourtant une puissante saturation des perceptions en exprimant une sensibilité et une intensité accaparantes.

Retour haut de page

Pochette Disque (s/t)

» Tracklisting

  1. #1
  2. #2

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.