Black Lips

200 Million Thousand

( Vice Records / Pias ) - 2009

» Chronique

le 04.03.2009 à 06:00 · par Eric F.

Les Black Lips sont incontestablement un groupe qu'il est facile de détester : entre une attitude de branleurs qui vaut souvent des ennuis aux membres du groupe (cf. les récentes aventures mouvementées des géorgiens en Inde) et des tenues improbables (vive les shorts en lycra !), les Black Lips semblent ne pas louper une occasion de tendre le bâton pour se faire battre.

Là où tout cela pose vraiment problème, c'est à l'écoute du groupe, qui enchaine les grands albums avec une régularité confondante. Si le précédent Good Bad Not Evil faisait figure de pierre angulaire dans la discographie du groupe, la lumière aura plus été mise sur les (més)aventures du groupe que sur le fait de savoir si ce 200 Million Thousand allait pouvoir dignement rivaliser avec son prédécesseur.

On laissera donc le soin aux autres de s'épancher sur les orgies dionysiaques du groupe d'Atlanta pour se concentrer sur ce nouvel album. Première constatation, évidente : les Black Lips ne savent toujours pas chanter, ni jouer correctement. Et on aurait presque envie de rajouter que c'est tant mieux ! Le groupe aura toujours su faire ses preuves grâce à son énergie et sa motivation débordantes. Ca sera ici une nouvelle fois le cas.

Adeptes d'une pop garage aussi fuzée que décomplexée, les Black Lips auront décontenancé leurs fans avec le single Starting Over, dont les guitares évoquent ouvertement les Rickenbaker des Byrds. Ceux qui s'en seront offusqués n'auront donc pas réalisé que le morceau, poppy en diable, est une indiscutable réussite. Il en va d'ailleurs de même pour Short Fuse, où les instruments chétifs sont une nouvelle fois dopés par une fougue incontrôlable.

On félicitera également le groupe quant à sa production sur l'album, pour peu que l'on ne soit pas intégriste de la hi-fi. Premier disque à être enregistré et mixé par les seuls soins du groupe, 200 Million Thousand est une incontestable réussite, où les traditionnels samples d'introduction rajoutent une nouvelle fois un beau petit plus (The Drop I Hold et I Saw God).

Mais stupeur, les "gros mots" du slow poisseux qu'est I Saw God se retrouvent censurés par de vulgaires "biiips". On vous laissera deviner s'il s'agit d'un retour à plus de mesure ou une nouvelle blague idiote...

Retour haut de page

Pochette Disque 200 Million Thousand

» Tracklisting

  1. Take My Heart
  2. Drugs
  3. Starting Over
  4. Let It Grow
  5. Trapped In A Basement
  6. Short Fuse
  7. I'll Be With You
  8. BBBJOT
  9. Again & Again
  10. Old Man
  11. The Drop I Hold
  12. Body Combat
  13. Elijah
  14. I Saw God
  15. Meltdown

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.