Aidan Moffat

How To Get To Heaven From Scotland

( Chemikal Underground / Pias ) - 2009

» Chronique

le 25.02.2009 à 06:00 · par Eric F.

Le premier album d'Aidan Moffat sous son nom, I Can Hear Your Heart, aurait vraiment mérité sa chronique : presque a capella, rempli de textes toujours aussi truculents ainsi que d'une improbable version du Hungry Heart de Bruce Springsteen, cet album aura facilement remporté la palme du plus bel ovni musical de 2008.

Découvrir How To Get To Heaven From Scotland (vous pouvez littéralement tenter le coup sur ce site) est une sacrée surprise : notre Ecossais barbu favori s'est cette fois-ci allié à un groupe au nom ridicule, The Best Ofs, mais au line-up alléchant puisqu'on y retrouve Stuart Braithwaite (Mogwai) et Alun Woodward (The Delgados), pour un résultat à des années-lumière de l'album précédent ou de ceux de Lucky Pierre. Les morceaux sont cette fois-ci des chansons à part entière pour la plupart et dégagent une joyeuse saveur de houblon, ce qui ne surprendra personne.

Plus étonnant, cette volonté de se prendre pour The Pogues plus souvent qu'à son tour, The Best Ofs assurant à merveille des cœurs forcément éthyliques. On leur pardonnera facilement la beatbox insupportable de Lover's Song à l'écoute de l'imparable The Last Kiss, aux paroles d'une précision pop chirurgicale. Car s'il y a bien un domaine où Aidan Moffat ne nous surprendra pas, c'est bien là. Irivine Welsh montrant d'inquiétants signes de fatigue, l'ancien Arab Strap s'impose donc comme le meilleur raconteur de l'Ecosse, à mi-chemin entre autobiographie décomplexée et considérations cyniquement amusantes.

Si la carrière discographique d'Arab Strap aura surtout été marquée par l'inconsistance, celle naissante d'Aidan Moffat s'annonce d'ores et déjà éclectique et confirme définitivement qu'on n'a plus besoin de passer par l'office du tourisme pour tout savoir sur l'Ecosse.

Retour haut de page

Pochette Disque How to Get to Heaven From Scotland

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.